Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Hauts-de-France

Le service express métropolitain de l’étoile ferroviaire de Lille

3,8 millions de personnes vivent dans la Métropole Européenne de Lille et le bassin de vie transfrontalier. Une part qui ne cesse d’augmenter. Comment répondre aux besoins de mobilités que la croissance des villes va engendrer tout en diminuant les émissions carbones ?
L’État, la Région Hauts-de-France, la Métropole Européenne de Lille et SNCF Réseau se sont engagés dans le projet de service express métropolitain. Objectif : doubler les fréquences en heures de pointe des trains de l’étoile ferroviaire de Lille d’ici 2035-2040.

Du 01/01/2020 au 01/01/2040

Dernière mise à jour :
03/03/2022

Objectifs

 

Doubler la desserte en heure de pointe sur tous les axes 

La desserte cible retenue par les partenaires vise à doubler les fréquences en heure de pointe en prenant en référence le service TER annuel 2020. Autrement dit, si une gare était desservie par 2 trains par heure à destination de Lille en 2020, ce seront 4 trains par heure qui desserviront cette même gare à l’horizon 2035-2040. Ce doublement de fréquence intéresse toutes les missions voyageurs circulant sur les 6 axes radiaux de l’étoile ferroviaire de Lille, les missions rapides comme les missions omnibus.

Etoile ferroviaire de Lille - doublement des fréquences

 

La réalisation du projet Réseau Express Hauts-de-France permet d’envisager la mise en œuvre de ces niveaux de desserte. Celui-ci :

  • offre, via un barreau ferroviaire en infrastructure neuve, de nouvelles circulations notamment entre le Bassin Minier (Lens, Hénin-Beaumont, Douai, Valenciennes) et Lille ; 
  • facilite l’exploitation et offre l’opportunité de nouvelles liaisons par la diamétralisation des services, via la nouvelle gare souterraine de Lille Flandres, entre le Bassin Minier et les versants Nord-Ouest (Armentières, Hazebrouck) et Nord-Est (Roubaix, Tourcoing, Kortrijk). 

La desserte cible inclut également la création de quelques circulations voyageurs sur la ligne desservant Lomme Délivrance, aujourd’hui dédiée aux seules circulations fret.

 

Les besoins en infrastructure pour répondre aux enjeux

Le service express métropolitain nécessite la réalisation du barreau d’infrastructure neuve et de la gare souterraine à Lille Flandres du projet de Réseau Express Hauts-de-France mais également des investissements importants sur le réseau ferré national.
Ces aménagements sont indispensables à la mise en œuvre de la desserte cible en augmentant la capacité du réseau :

  • en ligne : des voies supplémentaires seront à aménager sur certains axes pour permettre le dépassement des trains lents par les trains rapides ;
  • en gare et en avant-gare : des voies à quai supplémentaires, des voies de remisage et de nouveaux aiguillages nécessitant l’adaptation des postes de signalisation seront notamment à aménager ;
  • pour les bifurcations : des dénivellations et d’autres aménagements capacitaires devront être envisagés pour les bifurcations les plus sollicitées.

Ces aménagements en infrastructure neuve ou d’adaptation du réseau existant constituent des investissements lourds nécessitant de nombreuses phases d’études, de procédures réglementaires puis de travaux. La maîtrise foncière des emprises nécessaires à leur réalisation a besoin d’être anticipée.

Retour en haut de page