Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Le réseau du futur

sujet Publié le 12/11/2018
Améliorer l'expérience ferroviaire, au meilleur coût, c'est la mission de SNCF Réseau qui modernise en profondeur son infrastructure et son fonctionnement.
La priorité est donnée au renforcement des transports quotidiens et à la rénovation du réseau existant. L'objectif: faire circuler plus de trains là où c'est pertinent pour anticiper la hausse du trafic attendue par l'ouverture à la concurrence et la densification des métropoles.

Ils s'appellent ERTMS, CCR, GOC 2.0, GPRS ou encore jumeau numérique et sont autant de nouveaux outils mis en place en vue de la haute-performance. L'industrie ferroviaire dans son ensemble prend un tournant et investit massivement dans les technologies digitales.

80% des circulations s’effectuent sur seulement 27% des lignes

Pour répondre à cette ambition de long terme, SNCF Réseau accélère sa transformation industrielle vers plus d’innovation. Le réseau du futur sera digital, télécom, expert, fort de connexions 24 h/24 grâce à une meilleure maîtrise du temps et de l'espace. Petit tour d'horizon des innovations en place autour desquelles s'organisent le réseau du futur.

Diminuer la distance entre deux trains pour en faire circuler plus

European Rail Traffic Management System (ERTMS) niveau 2

Fluidifier les échanges en Europe

Système de signalisation nouvelle génération, cet outil se généralise sur tous les réseaux européens. Sa mise en place est importante pour homogénéiser le trafic entre les pays et gagner en fluidité. Déjà mis en place chez nos voisins allemands, il est destiné à remplacer les 27 systèmes de signalisation ferroviaire en service au sein de l’Union européenne.

Intéropérabilité

Pour cette technologie, on parle d'interopérabilité, c’est-à-dire que les différents systèmes informatiques vont communiquer entre eux et simplifier la conduite. L'ERTMS gère en temps réel l'espacement entre deux trains grâce à des capteurs radio GOC 2.0 ou GPRS qui transmettent les données en temps réel entre le sol, l'infrastructure et le train.

Une signalisation en temps réel

Jusqu'à présent, la signalisation des trains était analogique et passait par des panneaux et des signaux lumineux aux abords des voies. La technologie ERTMS fait entrer la signalisation à l’intérieur de la cabine. Ce système donne au conducteur des informations en temps réel : occupation de la ligne, poids du train, sa vitesse limite, sa capacité de décélération et de freinage. En fonction de ces données, le conducteur ajuste son comportement, connaît sa vitesse optimale et stoppe le train en cas d'urgence.

Transformation technologique

La mise en place de l'ERTMS niveau 2 nécessite le remplacement de tous les systèmes de signalisation actuels. Dès 2025, cette technologie sera déployée sur la ligne Marseille-Vintimille et sur la ligne à grande vitesse Lyon-Paris, sans interruption du trafic. Un exploit !

"Cette signature symbolise le virage de SNCF Réseau vers un réseau haute performance, à très haut débit. Il nous permettra d’accueillir plus de trains et donc plus de voyageurs avec une régularité et des performances renforcées."

Patrick Jeantet

 

Vignette

Des "eurobalises", alimentées par l'antenne du train transmettent, à son passage, des informations transformées en messages informatiques. Elles peuvent être fixes, c'est à dire programmées à l'avance une fois pour toutes, ou variables. Les informations variables sont dictées à l'"eurobalise" par une Lineside Electronic Unit (LEU) et peuvent concerner par exemple l'état d'un feu ou la direction imposée par le prochain poste d'aiguillage.  

Simplifier la régulation des circulations  

La Commande Centralisée du Réseau (CCR), véritable tour de contrôle ferroviaire

Centralisation et automatisation sont les maîtres mots. Les 1 500 postes d’aiguillage actuels seront bientôt regroupés au sein de 16 « tours de contrôle ferroviaire » réparties sur l'ensemble du territoire, elles-mêmes coordonnées et supervisées par un seul et même hubparisien.

Vignette

 

Augmenter la réactivité des équipes

En rationnalisant la chaîne d’intervention, ce dispositif permet d'être plus réactif en cas d’incident ou face à la demande d'un client et plus efficace en termes de régulation du trafic. Les prises de décision sont optimisées, sans multiplication de l'information et des interlocuteurs.

Saut technologique et logistique 

La CCR apporte des bénéfices concrets aux voyageurs et aux entreprises ferroviaires : 

  • augmentation de l’offre et sécurité optimale
  • meilleure régularité de circulation
  • détection anticipée d’éventuels incidents d’exploitation
  • amélioration de l’information pour les voyageurs

"Les nouvelles technologies digitales et de télécommunications vont permettre de mettre plus d’intelligence dans les réseaux. Elles permettent, par exemple, de mieux gérer les actifs d’infrastructure, d’augmenter la capacité là où c’est nécessaire." 

Patrick Jeantet

 

La modernisation du réseau s'appuie sur les technologies digitales. Les outils ERTMS niveau 2 et CCR constituent deux piliers phares du réseau du futur. D'autres innovations sont en cours de test via un engagement massif de SNCF Réseau. L'entreprise accélère dans le domaine de la recherche et du développement pour promouvoir des solutions toujours plus innovantes et performantes, à l'impact carbone limité, valorisant les territoires et la mobilité sur le territoire français. 

Le digital a ceci de particulier qu'il forme un paradigme technologique nouveau. De sa mise en place découle un ensemble de méthodes et de manières de penser. Cela implique de remanier en profondeur l'organisation du réseau. C'est à partir du moment où tout le réseau sera équipé de ces nouvelles technologies que les bénéfices se feront sentir d’une manière optimale. Ceci en 2030. 

En attendant, SNCF Réseau travaille d’arrache-pied à la modernisation de son infrastructure. Ce sont des hommes et des femmes qui, de nuit comme de jour, sous la pluie ou le soleil, rendent possible ce réseau du futur qui demain, sera le nôtre. 

Ce qu'il faut retenir

  • Le réseau français passe en mode digital. Sa transformation devrait aboutir en 2030. 
  • ERTMS niveau 2 : une technologie commune à toute l'Europe qui diminue l'espacement entre les trains.
  • CCR : la gestion des circulations est rationnalisée pour plus de réactivité et de régularité.
Retour en haut de page