Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Les projets de SNCF Réseau soutenus par l'Europe

Publié le 23/04/2021 mis à jour le 23/04/2021

Sur la période 2014-2020, près d'un milliard d’euros de subventions européennes ont été versés au profit d'une sélection de projets de SNCF Réseau. Ces subventions ont permis d'accélérer la modernisation et le développement du réseau ferroviaire français, et de créer de la valeur au-delà de ses territoires. Dans le cadre budgétaire européen 2021-2027, de nouveaux financements européens seront disponibles pour le transport ferroviaire, via les programmes MIE/CEF (Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe), les fonds structurels (FEDER, INTERREG) ou le programme de recherche Horizon Europe. Le prochain appel à propositions du principal programme européen de transport, MIE 2, qui sera publié en septembre 2021, sera doté de 6 milliards d’euros au total.

Projets transrégionaux

Déploiement de l'ERTMS à bord des trains  

  • L’ERTMS est le système de gestion et de signalisation du trafic ferroviaire harmonisé à l’échelle européenne.
  • En 2017, SNCF Réseau a bénéficié d'une subvention de 117 M€ liée au programme MIE (Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe) pour financer le déploiement de l'ERTMS sur la LGV Paris-Lyon.
  • En février 2021, SNCF Réseau a aidé les propriétaires de matériel roulant à déposer une candidature française unique pour financer l'équipement en ERTMS de 252 véhicules circulant sur toute la France. Une subvention européenne 31 M€ a été obtenue, toujours dans le cadre du programme MIE.

En savoir plus

 

 

Auvergne - Rhône-Alpes

Modernisation de l'Étoile Ferroviaire Lyonnaise

  • Ce projet vise à augmenter la capacité des infrastructures actuelles pour les offres voyageurs et fret, et à construire un plan d’investissement soutenable et progressif sur 20 ans avec les acteurs de la mobilité. 
  • Le financement du projet, qui s'élève à 310 M€ au total, associe plusieurs acteurs : l’Union Européenne à hauteur de 40M€ (13%), l’État à hauteur de 110 M€ (36%), la région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 110 M€ (36%), SNCF Réseau à hauteur de 40 M€ (13%), la Métropole de Lyon et la CNR à hauteur de 10 M€ (2%). 
  • Initié en 2015, le projet échelonné en 32 opérations, aboutira au renforcement du réseau ferroviaire de la région lyonnaise d'ici 2025.

En savoir plus

 

Le RER Sud-Léman

  • Extension du Léman Express en service depuis décembre 2019, la mise en service de Sud-Léman doit permettre d'achever le bouclage ferroviaire autour du Léman. La ligne reliera St Maurice à Genève en passant par la rive sud du Léman, sur le territoire français.
  • La phase d’étude qui commence, d'un montant global de 1,089 M€, est financée à hauteur de 508 000 € par le fond FEDER.
  • Les études se dérouleront en 2021 et 2022, avec une phase de concertation au premier semestre 2022.

 

Le projet Lyon-Turin

  • La section française du Lyon-Turin reliera Lyon à Saint-Jean-de-Maurienne. Sa réalisation comprend la création de 140 km de lignes nouvelles avec la construction de plusieurs tunnels et viaducs et des raccordements au réseau existant. 
  • Sur la base du budget prévisionnel de 8,6 Mds€ (actualisé 2020), l’Union européenne s’est déclarée prête à financer une part exceptionnelle de 50 voire 55%.
  • La mise en service du Lyon-Turin est prévue en 2030.

En savoir plus

 

 

Grand Est

Modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse

  • La gare de Mulhouse (68) constitue un nœud de desserte ferroviaire majeur du réseau du Grand Est, avec des liaisons régionales, nationales et transfrontalières. Ce projet qui sera livré en 2025 vise à améliorer la circulation des trains, en termes de capacité d’offre du réseau ferré en gare de Mulhouse et de qualité de service pour les clients.
  • Le coût total de l’opération est estimé à 110,2 M€, dont 98,3 M€ de travaux cofinancés par l’Union européenne (phase d’études), l’État, la Région Grand Est et SNCF Réseau. Financement de l’Europe (via MIE, le programme transeuropéen de développement des infrastructures de transport) : 24,6M€.
  • 2020-2021 : travaux de modification du plan de voies et des caténaires côté Strasbourg et côté Bâle, ainsi que les travaux de quais. 2021-2023 : travaux de signalisation. 2024-2025 : mise en service du raccordement à la commande centralisée du réseau et mise en service de la voie et du quai dédiés à la liaison Mulhouse-Müllheim.

En savoir plus

 

Mise en accessibilité de la gare de Lunéville

  • SNCF Réseau met en œuvre des travaux afin de garantir l’accès aux quais aux personnes à mobilité réduite dans la gare de Lunéville (54). Ces travaux consistent en la rehausse et la réfection des trois quais de la gare. 
  • Cette opération de 4,6 M€ est cofinancée par l’Union européenne, l’État et la Région Grand Est.
  • Initiés en 2020, les travaux ont repris du 10 mai au 28 mai 2021, de nuit. La mise en accessibilité se poursuivra dans les prochaines années avec la réalisation d’une passerelle équipée d'ascenseurs.

En savoir plus 

 

Mise en accessibilité de la gare de Sarrebourg

  • SNCF Réseau met en œuvre des travaux afin de garantir l’accès aux quais aux personnes à mobilité réduite dans la gare de Sarrebourg (57). Ces travaux consistent en la mise en place de trois ascenseurs, la remise à hauteur du quai 3 et la mise aux normes de l’éclairage sur le site de la gare.
  • Les co-financeurs sont l’État, la région Grand Est (à hauteur de 3,2 M€ et 2,9 M€ pour la phase étude) et l’Union européenne (fond FEDER).
  • Après une première phase de travaux de nuit et de jour du 18 janvier au 17 avril 2021, la seconde phase doit se dérouler du 21 juin au 11 septembre 2021.

 

Création d'une 4e voie entre Strasbourg et Vendenheim

  • L'étoile ferroviaire de Strasbourg (67) connaît des problèmes de saturation. Pour augmenter la capacité du secteur nord, répondre aux attentes des voyageurs et accompagner la vitalité économique régionale, un projet de 4ème voie rapide de 8 km entre Strasbourg et Vendenheim permettrait de développer l’offre ferroviaire et la rendre plus attractive.
  • Le projet est porté par l'Europe (à hauteur de 25 M€), l'État (41 M€), la Région Grand Est (41 M€) et SNCF (10 M€) pour un coût prévisionnel total de 117 M€. 
  • La mise en exploitation commerciale aura lieu en 2022. 

Pour en savoir plus

 

 

Ile-de-France

Ligne Massy Valenton : amélioration du contournement ferroviaire sud de Paris

  • Sur la ligne du contournement ferroviaire sud de Paris (Massy-Valenton), la configuration du réseau ferré n’est pas optimisée pour accueillir la centaine de trains circulant chaque jour (TGV, RER C, trains de fret) : des raccordements à voie unique de part et d’autre de la ligne avec le réseau grande vitesse forment des goulets d’étranglement. Les aménagements des secteurs Est et Ouest de la ligne résoudront la majorité des difficultés de circulation rencontrées.
  • Le coût total du projet (secteurs Est et Ouest) a été estimé à 217 M€. Le secteur Ouest est subventionné par l’Europe à hauteur de 3 M€ pour les études détaillées (PRO/DCE).
  • Le projet d’amélioration du secteur Est (travaux en cours) sera mis en service en novembre 2021. Le projet d’amélioration du secteur Ouest consiste à créer un nouveau « saut de mouton » pour supprimer les conflits de cisaillement entre TGV et RER, et à créer une deuxième voie de raccordement dédiée aux TGV pour supprimer le croisement conflictuel entre les TGV de sens contraire sur la ville d’Antony. L’objectif est une mise en service fin 2027.

En savoir plus

 

Normandie

Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors

  • La modernisation de la ligne Serqueux-Gisors a notamment pour enjeu de faire des ports normands un accès privilégié pour les marchandises du monde entier, et de l'Axe Seine un pont entre l'international, le hub francilien et l'Europe continentale.
  • Les travaux ont duré plus de trois ans, subventionnés par l'Union européenne à hauteur de 71 M€ au titre du programme Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE).
  • Le 12 mars 2021, les équipes de SNCF Réseau ont remis cet axe en service commercial pour le trafic de marchandises. La circulation des TER, interrompue durant les travaux, a repris le 29 mars 2021.

En savoir plus

 

Occitanie

Gare de Toulouse Matabiau

  • Favoriser l’accessibilité, développer l’intermodalité, simplifier le passage d’un mode de transport à l’autre, telle est l’ambition de SNCF Réseau et Gares & Connexions pour répondre aux attentes des voyageurs et développer l’offre de transport autour de la gare de Toulouse-Matabiau. Les aménagements du pôle d’échanges englobent à terme la gare ferroviaire, les stationnements, la gare routière, les différents parvis et les accès aux lignes de métro.
  • Le coût total du projet est estimé à 350 M€. En 2021, démarrent les travaux de réaménagement des sous-sols et du rez-de-chaussée de la gare, ainsi que la préparation des travaux de mise en accessibilité et d’élargissement du souterrain nord. Ce dernier projet représente un investissement de 30 M€ dont 3,6 M€ subventionnés par l’Europe. Ces travaux s’achèveront à la fin de l’année 2023.
  • Les premiers travaux, initiés en 2019, ont porté sur les boulevards, la dépose minute, le parvis côté Canal du Midi avec son accès au métro et la restauration de la façade historique de la gare, ainsi que la réorganisation des services dans les étages de la gare. Le chantier se poursuit aujourd'hui avec la modernisation des espaces publics de la gare historique et s’achèvera en 2030 avec l’extension du pôle d’échanges multimodal de l’autre côté du plateau de voies ferrées, côté Marengo.

En savoir plus

 

Provence - Alpes - Côte-d'Azur

Commande Centralisée de la ligne Marseille-Vintimille 

  • Ce projet favorisera une meilleure régularité sur l’axe Marseille-Vintimille, aujourd’hui saturé. La ligne sera le démonstrateur ERTMS niveau 3 hybride pour le réseau classique français. 
  • Le projet est déjà en partie financé par l’Union européenne (11,9 M€ pour les études techniques). 
  • La mise en service du premier tronçon entre Grasse-Cannes et Menton est prévue à l’horizon fin 2026. 

 

Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LNPCA)

  • Ce projet, dans ses phases 1 et 2, constitue la réponse ferroviaire structurante à l’amélioration des déplacements du quotidien et à la désaturation des aires métropolitaines d’Aix-Marseille, de Toulon, de Nice et de la Côte d’Azur. Le dossier d'enquête d'utilité publique sur le périmètre des opérations identifiées des phases 1 et 2 est en préparation pour lancer cette enquête fin 2021. 
  • L’Union européenne participe au financement de l’ensemble des études préalables à l’enquête publique du projet.
  • L'axe ferroviaire Marseille-Nice-Gênes va être inscrit dans le Corridor Méditerranée du Réseau transeuropéen de transports (RTE-t). À ce titre, les projets comme LNPCA qui se situent sur ce corridor structurant pourront prétendre à des aides financières européennes dans le cadre du Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe (MIE).

En savoir plus

 

Retour en haut de page