Aller au contenu principal
Ile-de-France

Eole révolutionne la mobilité d’est en ouest

Déclaré d’utilité publique en 2013, le projet Eole est l’un des chantiers emblématiques qui préfigure la mobilité de demain en Île-de-France. 

Étendre l’actuel RER E vers l’ouest parisien et répondre ainsi à l’augmentation des déplacements est-ouest sur le territoire francilien (30% en 10 ans). Pour cela, SNCF Réseau entreprend d’importants travaux pour aménager 47 km de ligne entre Mantes-la-Jolie et Nanterre et réaliser un nouveau tunnel de 8 km entre La Défense et Haussmann Saint-Lazare, terminus actuel. Avec la desserte de trois nouvelles gares (Nanterre-La Folie, La Défense-CNIT, Porte Maillot) et son lien avec le réseau de métro, de bus et de tramway, le RER E sera la ligne la plus interconnectée d’Île-de-France.

Grâce à NexTEO, un nouveau système d’exploitation type métro associé à un nouveau système de supervision des trains, Eole initie également une véritable révolution technologique conçue pour répondre à la problématique très spécifique de la zone dense : 70 % du trafic concentré sur à peine plus de 2 % du territoire. Entre les gares Rosa Parks et Nanterre-La-Folie, cette nouvelle technologie permettra un pilotage automatique du trafic, une assistance à la régulation et à la gestion des situations perturbées. Principal bénéfice pour les voyageurs : 22 trains par heure contre 16 aujourd’hui.

Dès 2022, le RER E desservira l’ouest jusqu’à Nanterre. Prévue en 2024, sa mise en service intégrale bénéficiera à plus de 600 000 voyageurs quotidiens. Le coût global du projet Eole est estimé à 3,7 Mrds€.

Retour en haut de page