Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Grand Est

Modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse

Le projet de modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse permettra d'augmenter la capacité en réduisant les conflits dus aux cisaillements lors des croisements des trains et de fluidifier les circulations. Il comprend deux volets : les aménagements de capacité et le renouvellement du poste de signalisation.

Dernière mise à jour :
14/12/2017



Pour toute question relative au projet de modernisation du noeud ferroviaire de Mulhouse, un courriel dédié : modernisation.ferroviaire.mulhouse@reseau.sncf.fr

 

Le projet de modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse, second nœud ferroviaire d'Alsace après Strasbourg, vise à mieux organiser la circulation des trains pour améliorer la qualité de service du réseau ferré du sud de l'Alsace. Il se traduit par divers aménagements visant à optimiser la gestion des trains et par le renouvellement du poste de signalisation de la gare.

Le réseau ferroviaire a été construit de telle façon que le nœud de Mulhouse concentre tous les trafics. Il comprend cinq axes, où convergent les circulations des TER, des TGV et des trains de fret de et vers :

  • le nord de l'Alsace (Colmar et Strasbourg)
  • l'Allemagne (Müllheim et Freiburg)
  • la Suisse (Bâle, Bern, Zurich, Genève)
  • la vallée de la Thur (Kruth, Thann)
  • et Belfort, Paris et Lyon
Schéma du noeud ferroviaire de Mulhouse

 

La gare de Mulhouse constitue le second nœud ferroviaire d'Alsace après Strasbourg et compte 4,9 millions de voyageurs par an. Plus de 50 000 TER, TGV et trains grandes lignes y transitent ou en partent chaque année, ce qui représente environ 250 trains par jour en semaine. 30% des déplacements s'effectuent en heure de pointe du matin (7h-9h). La gare accueille en complément et pour la desserte commune différents modes de transports : bus, tramway, tram-train, piste cyclable, parking automobile, etc.

Répondre aux problèmes de gestion des flux

Le nœud ferroviaire de Mulhouse connaît aujourd'hui des problèmes de gestion des flux dus à sa configuration ancienne qui n'est plus adaptée à l'augmentation de l'offre. Le plan de voies de la gare avait été conçu en 1957 pour répondre aux besoins de l'époque : les quatre voies à l'entrée de la gare de Mulhouse distribuent huit voies en gare. Aujourd'hui la desserte de la gare oblige à gérer à la fois des itinéraires communs et des croisements, notamment entre les trains entrants et sortants. Cette situation rend l'organisation de la circulation des trains complexe, induit des conflits de circulation dus aux cisaillements, et empêche le développement de l'offre ferroviaire.

La modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse est jugée prioritaire dans le grand plan de modernisation du réseau (GPMR) mis en œuvre par SNCF Réseau. Elle est cohérente avec les priorités dégagées par le rapport de la Commission Mobilité 21 en date de juin 2013. La priorité donnée au développement des nœuds ferroviaires a été réaffirmée dans le rapport du Conseil d’orientation des infrastructures, présidé par Philippe Duron, intitulé « Mobilités du quotidien : répondre aux urgences et préparer l’avenir » (01/02/2018). À ce titre, ce projet est inscrit et financé au titre du volet "Mobilité Multimodale" du Contrat de Plan État Région Alsace 2015-2020.

Le renouvellement du poste de signalisation de la gare de Mulhouse s'inscrit, quant à lui, dans l'opération globale de commande centralisée du réseau (CCR), conduite et financée à 100% par SNCF Réseau, et qui vise à regrouper la commande de 1 500 postes de signalisation sur 16 salles en France dont Strasbourg.

Consistance technique du projet

Le projet comprend deux volets : les aménagements de capacité et le renouvellement du poste de signalisation.

Les aménagements de capacité :

Ces aménagements ont pour objet d'augmenter la capacité de la gare et de fluidifier les circulations. Ils comprennent :

  • la modernisation du plan de voie côté Bâle et côté Strasbourg :
    • modification du plan de voie de la gare pour mieux affecter les voies, permettre des mouvements supplémentaires des trains et limiter les conflits dus aux croisements ;
    • création de nouvelles "diagonales" en entrée de gare permettant de circuler à double sens vers Bâle. Elle permettra de séparer et de "décroiser" les flux ;
    • allongement des quais qui permettra d'accueillir des TGV en deux rames couplées sur les voies 1 à 6, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
  • l'organisation de la desserte entre Mulhouse et Müllheim sur une voie et un quai dédiés : elle permettra de développer l'offre entre Mulhouse et Müllheim et d'améliorer les correspondances : les voyageurs pouvant disposer d'une correspondance sur le quai en face pour Colmar et se trouver proches du bâtiment de la gare pour les autres correspondances
  • l'augmentation des vitesses à 60 km/h sur les voies de transit et sur certains itinéraires pour améliorer le temps de parcours des TER 200 entre Strasbourg et Bâle
Vignette

 

Le renouvellement du poste de signalisation

Il comprend :

  • La mise sous commande centralisée du réseau (CCR) du secteur de Mulhouse-Ville :
    • mise en télécommande des installations de signalisation depuis le poste automatique informatisé (PAI) de Strasbourg ;
    • régénération de toutes les installations de sécurité de la gare de Mulhouse (poste d’aiguillage, signaux, circuits de voie, câbles, etc.).
  • L'adaptation des postes de Mulhouse-Dornach et de Brunstatt.

 

Les gains apportés par le projet

La modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse permet d'augmenter la capacité en réduisant les conflits dus aux cisaillements lors des croisements des trains et de fluidifier les circulations.

Elle permettra plus globalement :

  • Une meilleure robustesse du plan de transport, permettant des gains de régularité et de ponctualité.
  • Un accès facilité aux trains (TER, TGV) pour les voyageurs : « un quai, une mission ».
  • Une offre développée sur certains axes (Mulhouse-Thann-Kruth et Mulhouse-Müllheim notamment).
  • Des correspondances facilitées et des temps d’attente réduits.
  • Des cadencements consolidés sur les axes TER importants (Strasbourg-Mulhouse-Bâle, Mulhouse-Belfort).

 

Retour en haut de page