Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Une métamorphose spectaculaire pour la gare de Rennes

actualité Publié le 03/07/2019 mis à jour le 03/07/2019
Le 3 juillet, le Pôle d’Échanges Multimodal de Rennes a été inauguré après dix années d’études et de travaux. Agrandie, modernisée, la transformation de la gare en Pôle d’Échanges Multimodal a pour objectif de pouvoir accueillir la forte augmentation de voyageurs, qui passent de 12 à 20 millions entre 2008 et 2020. Pour construire ce Pôle d’Échanges Multimodal, différents partenaires ont signé un contrat de pôle en 2012 : SNCF, l’État, la Région Bretagne, le Département d’Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole et la Ville de Rennes. Ce programme a permis de définir le projet d’aménagement et d’assurer le cofinancement de l’opération de 126 millions d’euros. Cinq maîtres d’ouvrage étaient chargés de conduire ce projet : SNCF Réseau pour la mise en accessibilité des quais, l’allongement et la rénovation du souterrain, l’allongement des quais.., SNCF Gares & Connexions pour le réaménagement et l’extension de la gare, Rennes Métropole et Territoires Publics pour la coordination du projet urbain EuroRennes et l’aménagement des espaces publics (paysage construit et passerelle Anita Conti), le Département d’Ille-et-Vilaine, le Syndicat Mixte de gestion de la gare routière et la Région Bretagne pour l’aménagement de la gare routière.

Le contexte régional

Autour de la Ligne à Grande Vitesse reliant Rennes à Paris via Le Mans, c’est toute l’offre ferroviaire bretonne qui se modernise avec la mise en œuvre du projet Bretagne à Grande Vitesse.
Porté par l’État, la Région, des collectivités bretonnes et la SNCF, ce grand projet structurant pour l’accessibilité et la compétitivité du territoire, vise autant la grande vitesse que la desserte fine du territoire. Depuis 2017, les TGV et TER sont plus nombreux (21% d’offre en plus), plus rapides et mieux connectés.

 

Un double chantier pour SNCF Réseau

Entre juillet 2015 et mai 2019, plus de 300 agents ont été mobilisés pour réaliser des travaux d’une ampleur exceptionnelle, en combinant à la fois un chantier d'envergure en gare de Rennes mais aussi la création d’un centre de commandement centralisé à Rennes, le tout en assurant la circulation de l’ensemble des trains.

Les travaux en gare

Construction d'une rampe d’accès au souterrain, pose d'un ascenseur sur chacun des quais B à E , allongement du quai E pour permettre le stationnement aux TGV double rame, prolongement du souterrain existant par un ouvrage d’art de 3 tonnes, 4 mètres de haut et 8 mètres de long pour faciliter l’accès au nouveau quai F... Les équipes de SNCF Réseau ont travaillé pendant quatre années pour répondre à l'objectif de fluidité des déplacements de tous les voyageurs, y compris en situation de mobilité réduite.

 

La création d'un centre de commandement centralisé à Rennes

Cet ambitieux projet mené conjointement avec les travaux en gare, mis en service dans son intégralité en mai 2019, permet d’améliorer la régularité des circulations et l’information en temps réel en gare mais aussi d’améliorer la surveillance des installations de signalisation. Les travaux se sont déroulés en deux étapes : la première avec la mise en service du centre de commandement centralisé de Rennes au premier semestre 2018, et la seconde avec la mise en service de deux nouveaux centres de signalisation au sud de Rennes, dans les communes de Messac et de Saint Jacques de la Lande en mai 2019.

 

Une gare exploitée pendant toute la durée des travaux

La mobilisation de l’ensemble des métiers au sein de SNCF Réseau, mais aussi la création d’une structure spéciale de pilotage régionale alliant les compétences des agents de toute la zone de Rennes, ont permis de continuer à exploiter la gare pendant toute la durée des travaux. Il s’agit là d’une véritable prouesse qui a permis de maintenir le service rendu aux clients tout en réalisant des travaux, d’ouvrage d’art notamment, de très grande ampleur.
SNCF a ainsi montré que de grands projets hors normes pouvaient être réalisés sans réduire l’activité ferroviaire : la gare de Rennes a été déconstruite et reconstruite tout en continuant à faire voyager plus de 65 000 personnes chaque jour pendant les travaux. C’est une belle illustration de la qualité des femmes et des hommes, de tous les métiers, qui ont su travailler ensemble, chacun avec leur expertise, pour permettre d’accéder à son train en toute sécurité.

 

Tout le quartier de la gare repensé pour répondre aux enjeux de demain

Le prolongement de la Ligne à Grande Vitesse en 2017, la nouvelle exploitation de la zone ferroviaire de Rennes, la mise en service d’une seconde ligne de métro à l’horizon 2020 et le développement de l’offre TER, vont entrainer une augmentation du nombre de voyageurs sur l’ensemble du périmètre du Pôle Multimodal de Rennes en 2020. Pour relever ce défi de croissance, c’est tout le quartier de la gare qui a été repensé : redistribution des espaces d’attente, des services et des commerces, création d’une salle d’échange intermodale facilitant l’accès aux différents modes de transport (train, métro, car, bus…), augmentation de l’offre de stationnement pour les voitures et les vélos, réalisation de paysages pour avoir une gare dans un jardin… Cet ambitieux projet urbain permet ainsi de renforcer les capacités d’accueil et de fluidité du hub rennais.

 

Un projet hors normes

Retour en haut de page