Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Modernisation de la ligne ferroviaire Joué-lès-Tours-Loches

actualité Publié le 19/10/2021 mis à jour le 19/10/2021

La modernisation de la ligne ferroviaire Joué-lès-Tours - Loches est menée de novembre 2021 à juin 2022 en fermeture complète de ligne. La remise en service est prévue le 1er juillet 2022.

Pourquoi moderniser la ligne ?
En raison de son ancienneté, la ligne connait des limitations de vitesse depuis 2006, sur environ 16 kilomètres. 
Suite à l’inscription au Contrat de Plan Etat-Région en 2015 de la modernisation de cette ligne, une première étape de modernisation a été conduite en 2019 (remplacement de 10 800 traverses et d’un pont-rail), pour un montant de 4,5 millions d’euros. Des réductions supplémentaires de vitesse ont ainsi été évitées. En parallèle, des études ont été engagées afin de réaliser une seconde phase de travaux de grande ampleur. 

Pour quels bénéfices ?

La modernisation de la ligne permettra, dès mi-2022, la suppression des limitations de vitesse à 60 km/h et un retour aux performances d’avant 2006, avec à la clé une diminution de 5 minutes du temps de trajet entre Tours et Loches.

Ces travaux permettront également de pérenniser l’infrastructure pour une quinzaine d’années, entre Joué-lès-Tours et Reignac.

Quels sont les acteurs de l'opération ?

  • Les travaux de modernisation de la ligne Joué-les-Tours - Loches sont financés à 100% par la Région Centre-Val de Loire, pour un montant de 36 millions d’euros, dans le cadre du contrat de plan Etat/Région Centre-Val de Loire.
  • SNCF Réseau assure la maîtrise d'ouvrage, la maîtrise d'œuvre, la logistique et la sécurité du chantier.
  • Entreprises principales : EGIS Rail (maîtrise d'œuvre), TSO pour les travaux de voies.

La fiche d'identité de la ligne
- Une voie unique mise en service en 1878  de 42 km non électrifiée
- 10 gares, assurant la desserte du val de l’Indre 
- Un trafic quotidien de 6 TER Centre-Val de Loire
- Desserte fret de 2 silos céréaliers situés à Reignac,  à raison d’1 aller-retour par semaine en moyenne

 

Quels travaux sont prévus ?
Les principaux travaux sont situés entre Joué-les-Tours et Reignac, ainsi qu’à Chambourg. 
Sur ces zones, il est prévu de : 

  • Remplacer l’ensemble des rails, traverses et ballast  sur un linéaire de 27 km
  • Remplacer 9 ponts-rails
  • Moderniser les ouvrages d’art hydrauliques et ouvrages en terre
  • Réaliser des travaux d’assainissement de la plateforme et de ses abords 
  • Intervenir sur 35 passages à niveau
  • Adapter la signalisation ferroviaire pour permettre le  retour des circulations à une vitesse nominale. 
  • Des travaux complémentaires, consistant notamment à remplacer des traverses, sont également prévus entre Reignac et Loches

Quel calendrier ?

  • Première tranche de travaux en fermeture complète  de ligne du 1er novembre 2021 au 30 juin 2022. Ces travaux ont lieu principalement en journée (8h-18h). Remise en service de la ligne : 1er juillet 2022
  • Seconde tranche de travaux :  Remplacement du viaduc d’Esvres à l’été 2025 (Planning en cours de définition).

Les matériaux du chantier

  • 62 000 tonnes de ballast injectées
  • 52 km de rail modernisés 
  • 40 000 nouvelles traverses posées

Les rails neufs ont été fabriqués à Saulon-la-Chapelle, en Côte d’Or, dans un établissement SNCF, sous forme de barres de 108 mètres de long, d’un poids de 50 kg par mètre linéaire. Ils ont été acheminés par 4 trains de fret.
Pour décharger les rails le long de la voie, les trains longs sont scindés en une dizaine d’unités plus courtes appelées « couplages ». Une locomotive est installée de part et d’autre de chaque couplage. Sur chaque couplage, on compte 40 à 50 barres de 108 mètres. 
Une fois les barres déposées au sol, une pelle rail-route les repositionne sur les abords de la voie, afin de pas entraver la circulation des trains commerciaux durant la période de déchargement (septembre-octobre).
Au total, 480 barres de 108 mètres (soit 51 840 mètres au total) sont déchargées. Des barres plus courtes seront également déposées pour traiter des zones ponctuelles (sur les ponts-rails notamment).
Les barres de rails sont ensuite soudées entre elles pour former les « longs rails soudés » qui apportent plus de confort aux voyageurs. L’absence de joints réduit fortement les vibrations et contribue à diminuer le bruit au passage des trains.

 

Les bases travaux se situent à :

  • Joué les Tours
  • Chambray
  • Montbazon
  • Esvres
  • Veigné
  • Cormery
  • Reignac
  • Courcay

Les + du chantier

  • Une concertation en amont avec les collectivités et les gestionnaires de voirie concernés, puis une diffusion d’information continue auprès des riverains et de l’ensemble des publics concernés.
  • Une démarche environnementale ambitieuse avant, pendant et après le chantier : inventaires écologiques, approvisionnement local du ballast (ancien contournement LGV de Tours et carrières du Thouarsais) et des traverses (la Riche), réutilisation de 40 000 tonnes de ballast préexistant, réinjection sur place d’une partie des matériaux usagés (consolidation de la plateforme), mesures compensatoires définies dans le cadre de la loi sur l’eau, etc.

L'information sur le chantier

Contacter SNCF Réseau par mail 

Les supports de communication

Retour en haut de page