Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

31 millions d’euros pour installer l’ERTMS à bord des trains circulant sur le réseau ferroviaire français

actualité Publié le 19/02/2021 mis à jour le 19/02/2021

SNCF Réseau a obtenu de la Commission européenne une subvention de 31 millions d’euros pour installer le système ERTMS à bord de 252 véhicules ferroviaires appartenant à ses clients et partenaires. La Caisse des Dépôts financera également le projet avec un apport équivalent.

Dans le cadre de l’appel à projets « Connecting Europe Facility – Transport – Blending Facility » la Commission européenne, par l’intermédiaire de son agence exécutive pour l’innovation et les réseaux (INEA), a sélectionné un projet d’harmonisation de la signalisation ferroviaire porté par SNCF Réseau au bénéfice de ses clients et de leurs partenaires. L’ambition est de renforcer, grâce au système européen de gestion du trafic ferroviaire ERTMS (lire encadré ci-dessous) la régularité, la fréquence et, le cas échéant, la capacité à franchir les frontières en Europe de pas moins de 252 véhicules, trains voyageurs et locomotives fret, qui circuleront en partie sur le réseau ferroviaire français. 

Un projet « unique par son ampleur »

« Nous nous réjouissons de l’obtention de cette subvention qui permettra à nos clients, dont trois Régions*, d’équiper plus facilement et plus rapidement leur flotte de matériel roulant avec l’ERTMS. L’équipement de ces 252 véhicules participe d’une démarche plus générale de mise en œuvre de l’ERTMS en France. SNCF Réseau y contribue via plusieurs projets de déploiement de ce système sur son infrastructure, par exemple sur la ligne à grande vitesse Paris-Lyon », a déclaré pour sa part Paul Mazataud, qui a coordonné la démarche pour SNCF Réseau. 

« Ce projet, unique par son ampleur, permet de renforcer la performance du trafic ferroviaire sur les grandes lignes, les lignes de fret et les lignes régionales, ce qui facilitera la circulation des trains en France dans les territoires ainsi que dans les autres Etats de l’Union Européenne » a déclaré Laurent Zylberberg, Directeur des relations institutionnelles, internationales et européennes de la Caisse des Dépôts.

La phase d’équipement des véhicules va désormais pouvoir être lancée, en commençant par l’élaboration d’un prototype pour chaque catégorie de véhicules. Tous ces travaux d’équipement (prototypes et véhicules de série) devraient être achevés avant la fin 2024. 
La mise en œuvre de ce projet va accélérer l’équipement ERTMS des matériels circulant en France, ce qui facilitera également le déploiement de l’ERTMS sur l’infrastructure.

 

* Régions Sud, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté.

 

L’ERTMS, la signalisation temps réel

La technologie ERTMS (European Rail Traffic Management System) niveau 2 permet de se passer des panneaux et des signaux lumineux le long des voies en faisant entrer la signalisation à l’intérieur de la cabine ! Ce système donne au conducteur des informations en temps réel : occupation de la ligne, poids du train, vitesse limite, capacité de décélération et de freinage. En fonction de ces données, le conducteur ajuste son comportement, connaît sa vitesse optimale et stoppe le train en cas d'urgence. La mise en place de l'ERTMS niveau 2 sur une ligne nécessite le remplacement des systèmes de signalisation. 

 

En savoir plus :

Communiqué de presse conjoint de la Commission européenne, de la CDC et de SNCF Réseau

Communiqué de presse de l’Innovation and Networks Executive Agency (INEA) concernant l’appel à projets « Connecting Europe Facility – Transport – Blending Facility » et l’ensemble de projets subventionnés

Retour en haut de page