Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Occitanie – Pyrénées-Méditerranée

Réouverture de la Rive Droite du Rhône à la desserte de voyageurs

SNCF Réseau organise du 13 novembre au 14 décembre 2019, la concertation réglementaire sur la réouverture de la ligne de la Rive Droite du Rhône à la desserte de voyageurs entre Nîmes et Pont-Saint-Esprit.

Du 13/11/2019 au 14/12/2019

Dernière mise à jour :
29/10/2019

L'enjeu : améliorer la desserte de l’est du Gard

Le projet de réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire de la Rive Droite du Rhône, entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes, trace de nouvelles perspectives de développement. Cette réouverture répond aux besoins de mobilité d’un territoire en plein essor démographique et économique.

 

 

Les aménagements nécessaires

Réaménager 8 points de desserte

il est nécessaire de réaménager, voire de créer des quais adaptés aux trains en circulation et capables d’accueillir un grand nombre de voyageurs. Ils seront reliés par une passerelle – ou, si cela est opportun, par un souterrain – pour passer de l’un à l’autre en toute sécurité. Ils seront par ailleurs dotés d’abris confortables et spacieux (avec bancs et poubelles) et d’un système d’information pour renseigner les voyageurs sur les horaires de passage des trains.

Installer une « origine/terminus » à Pont-Saint-Esprit

les infrastructures ferroviaires de Pont-Saint-Esprit devront être réorganisées pour permettre le « retournement » des rames. Pour faire de Pont-Saint-Esprit à la fois un point de départ et un terminus de la ligne, appelé « Origine/Terminus », il est nécessaire de créer une voie supplémentaire à côté des deux voies principales pour permettre aux trains de stationner entre deux trajets.

Des travaux de communication entre les différentes voies et la mise en place de dispositifs de signalisation dédiés seront aussi nécessaires.

L’enjeu de ces aménagements : permettre aux trains de faire demi-tour sans gêner la fluidité du trafic en ligne.

Traiter les passages à niveau

Enjeu national et préoccupation locale, le traitement des passages à niveau est un volet important du projet. Il fera l’objet de mesures adaptées à chacun des 27 passages à niveau que compte la ligne entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes.

L’évolution du trafic sur la ligne nécessite de mener une analyse de risques approfondie sur chacun des passages à niveau concernés. Il s’agit de regarder précisément les risques que peut représenter la réintroduction de trains de voyageurs sur la ligne de la Rive droite du Rhône : en termes de sécurité ferroviaire et routière (pour maintenir le meilleur niveau de sécurité possible), mais aussi en termes de fonctionnement urbain : l’enjeu est de garantir la fluidité de la circulation routière.

Les passages à niveau situés à proximité des points de desserte sont particulièrement concernés par ce point, car leurs temps de fermeture seront plus longs du fait de l’arrêt des trains en gare.

Retour en haut de page