Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Ile-de-France

Mise au gabarit du pont-rail de Mours

Reconstruction du pont-rail de Mours dans le cadre du projet européen Seine-Escaut.

Dernière mise à jour :
23/10/2019

Contact :
pontmours@reseau.sncf.fr

Le projet en bref

Le projet porté par SNCF Réseau consiste à mettre au gabarit fluvial européen le pont-rail de Mours dans le cadre du projet européen Seine-Escaut. Celui-ci, inscrit au Réseau Transeuropéen de transport (RET-T), a pour objectif de relier plus efficacement les ports maritimes et les ports intérieurs du Nord-Ouest de la France et du Benelux au réseau fluvial européen à grand gabarit. Il mise sur la valorisation du transport fluvial comme un mode de transport fiable et respectueux de l'environnement. Pour cela, les conditions de navigation sur l'Oise doivent être compatibles avec le gabarit de navigation européen Vb (convoi à deux couches de conteneurs).
Le pont-rail (PRA) enjambant l'Oise au niveau des communes de Mours, Persan et Beaumont-sur-Oise est le seul pont de l'Oise à ne pas permettre le passage des convois au gabarit Vb. Il est ainsi nécessaire de détruire ce pont et d'en construire un nouveau adjacent avec une arche plus haute et plus large afin de permettre le passage de convois de hauteur, largeur et tonnage supérieurs.

Périmètre du projet

Caractéristiques techniques principales

Les études menées par le bureau d'études CEREMA en 2014 ont montré qu'un abaissement du niveau d'eau du bief de l'Isle-Adam ne serait pas suffisant pour permettre de dégager la hauteur libre nécessaire ua passage en sécurité des convois au gabarit Vb.

 

Le projet consiste en la construction d'un nouvel ouvrage avec les caractéristiques suivantes :

  • un tablier à poutre latérales hautes
  • deux voies avec du ballast
  • une passe navigable de 42 m en partie centrale de l'Oise
  • une hauteur utile de 7 m au-dessus du Plus Hautes Eaux Navigables (PHEN)
  • deux appuis (pile du pont) dans le cours du fleuve plus espacés que ceux existants
  • une estacade de part et d'autre du futur pont

Cela permet de ne pas impacter le pont enjambant la RD 922, mais nécessitera de décaler les voies férées en amont et en aval de l'ouvrage.  Le pont-rail actuel sera entièrement démoli.

 

Phasage indicatif des travaux :

  1. Construction des appuis et des estacades du nouvel ouvrage
  2. Construction d'un tablier neuf depuis l'une des estacade puis lançage de ceului-ci pour le mettre dans sa position finale
  3. Couverture du tablier par une dalle en béton et construction des nouvelles voies ferroviaires
  4. Démolition du tablier existant

Grâce à ce phasage, les conséquences pendant les travaux sur les circulations fluviales et ferroviaires seront minimes.

Enjeux environnementaux

Après examen du dossier au cas par cas (disponible sur le site de l'AE-CGEDD), l'autorité environnementale à décider de soumettre le projet à la procédure d'évaluation environnementale.

Les enjeux environnementaux liées au projet tels que l'habitat naturel, la faune et la flore ou encore le risque inondation font l'objet d'une étude spécifique. Une première analyse des impacts a été réalisée et est détaillée dans le Déclaration d'intention téléchargeable sur l'onglet "Dialogue".

Retour en haut de page