Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Grand Est

Le programme REEVES

Le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS) porté par SNCF Réseau est dédié à la gestion des espèces exotiques envahissantes sur l’infrastructure ferroviaire. Le projet de recherche rassemble de nombreux partenaires avec 15 chercheurs, la Région Grand-Est et la Région Sud. Ainsi que plusieurs directions comme les Zones de Production, les Directions Territoriales régionales et la Direction du Développement Durable de SNCF.
Doté d’un budget de 2 millions d’euros sur les années 2019 et 2023, le projet associe la recherche en laboratoire et des stations expérimentales sur les talus ferroviaires.

Du 01/11/2018 au 01/01/2023

Dernière mise à jour :
20/09/2021

 

Journal de bord

20/09/2021 - Forum REEVES, synthèse et suite du projet

Une première édition à distance mais en direct

Le 1er juillet dernier s'est déroulée la première édition du Forum REEVES. Le contexte sanitaire n'a pas permis de rassembler tous les participants et c'est donc sous la forme d'une conférence télévisée qu'une centaine de participants ont pu découvrir le projet.

Cette année, l'objectif était de présenter le projet, les stations expérimentales, le consortium de chercheuses et chercheurs et les premiers résultats.

De nouvelles sessions se dérouleront en 2022 et 2023 pour montrer les avancées de la recherche.

Synthèse des résultats des laboratoires (2021)

Université de Lorraine : le LAE

Cette année, le Laboratoire Agronomie et Environnement (LAE) s'est penché sur le thème suivant : allélochimie et compétition de la Renouée du Japon vis-à-vis de plantes candidates à des stratégies de lutte écologique contre des plantes invasives. Une équipe composée de deux stagiaires (Hélène Carletti et Hélène Lirot) et trois encadrants-chercheurs (Alan Kergunteuil, Alice Michelot-Antalik et Christophe Robin) a réalisé une série de tests en laboratoire pour tenter d'y répondre. En synthèse, le but des essais était d'analyser les influences de la Renouée du Japon sur une plante indigène, le Berberis vulgaris (l’Épine-vinette, utilisée sur plusieurs talus SNCF) ainsi qu'un mélange d'espèces herbacées (le trèfle et le dactyle) : et inversement.

Le protocole expérimental est principalement constitué de pots, de terre issus d'un talus SNCF, de tubes PVC et de charbon actif. Ces deux derniers éléments permettent d'isoler les effets des composés allélopathiques et, par conséquent, d'en déterminer les influences positives ou négatives sur les plantes de restauration.

Au cours des essais, plusieurs paramètres sont contrôlés : la germination, la croissance ou encore la productivité végétale.

Programme Reeves - LAE

Université de Lorraine : le LIEC

Cette année, le laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux (LIEC) s'est intéressé au sujet suivant : effets d'amendements organiques et biologiques sur l'activité microbienne du sol en présence d'espèces végétales exotiques envahissantes sur des talus ferroviaires. Une équipe composée d'une stagiaire (Honorine Fèvre) et de deux encadrants-chercheurs (Thierry Beguiristain et Damien Blaudez) a réalisé de nombreux prélèvements de sol sur les stations expérimentales.

Une des stratégies du projet est d'essayer de réduire l'influence des composés allélopathiques des plantes invasives pour faciliter la restauration et l'implantation des espèces indigènes. L'étude du LIEC se concentre alors sur plusieurs paramètres définissant l'activité microbienne (hydrolyse de la FDA, activités laccase ou encore la respiration et la production de C02).

Programme Reeves - essais en laboratoire

Institut Méditerranéen de Biologie et d’Écologie (IMBE) :

Cette année, l'IMBE s'est penché sur les deux sujets suivants :

  • Sujet 1 : étude des potentialités allélopathiques de plantes natives méditerranéennes pour la lutte contre les espèces végétales exotiques envahissantes. Le sujet a été traité par la stagiaire Solène Brasseur et encadré par Anne Bousquet-Melou, Anne-Marie Farnet et Laurence Affre.
  • Sujet 2 : étude des potentialités allélopathiques des plantes locales, Cistus Ladanifer et Cotinus coggygria, sur la reprise de la plante invasive Acacia dealbata. Le thème a été traité par la stagiaire Marine Turtschi et encadré par Anne Bousquet-Melou, Anne-Marie Farnet, Estelle Dumas et Laurence Affre.

Les deux études se sont intéressées aux interactions allélopathiques des plantes de restauration et des plantes invasives. Les chercheuses et stagiaires ont caractérisé le sol (pH, conductivité, activité des micro-organismes), réalisé un inventaire de la flore, testé des extraits de plantes sur la germination des graines et relevé la croissance des végétaux dans les stations. Le sujet 2 se concentre essentiellement sur les stations expérimentales de Saint-Raphaël avec le traitement du mimosa.

Programme Reeves - IMBE

La suite pour 2022 ?

A ce jour, les thèmes de recherche pour 2022 sont presque aboutis et les préparatifs démarrent déjà pour certaines équipes. Les stations expérimentales feront l'objet d'un second relevés cet automne pour mesurer la croissance des végétaux.

Retour en haut de page