Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Grand Est

Modernisation de la ligne de fret Nançois-Tronville - Gondrecourt-le-Château

Le projet consiste à moderniser la ligne de fret Nançois-Tronville — Gondrecourt-le-Château dans le cadre du projet Cigéo de stockage profond de déchets radioactifs. Les travaux de modernisation permettront d' acheminer les matériaux de construction du centre de stockage et de desservir ce dernier en phase opérationnelle. Plus globalement, le projet vise à renforcer le maillage ferroviaire du territoire.
Le projet a fait l'objet d'une concertation du 3 mai au 28 juin 2021.

Du 03/05/2021 au 28/06/2021

Dernière mise à jour :
29/07/2021

Contact :
modernisation.nancois-gondrecourt@reseau.sncf.fr

Le projet en bref

Le projet de modernisation de la ligne de fret Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château est issu du débat public organisé en 2013 par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et par l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) sur le projet Cigéo de stockage géologique de déchets radioactifs, situé à Bure dans la Meuse (55) :  une des conclusions du débat public a été de privilégier le transport ferroviaire pour desservir le centre de stockage. La solution préconisée a été de s’appuyer sur cette ligne existante avec l’objectif de la moderniser.

Le projet en quelques minutes

La carte du projet

Nancois-Gondrecourt_CarteProjet

 

Les caractéristiques du projet 

  • Réfection de la totalité de la plateforme (et de son système de drainage) et de la voie intégralement réalisée dans l’emprise foncière existante (hors chemin de rétablissements et abords de certains passages à niveau). 
  • Remplacement des rails, traverses et ballast actuels  : 45 000 tonnes de ballast neuf, 60 000 traverses en béton monobloc et 72 km de rails soudés. L’ancien ballast partira en filière de recyclage si son état le permet. Les anciennes traverses en bois seront envoyées en filière de retraitement.
  • Rénovation d’ouvrages d’art (ponts-routes, ponts-rail). Des travaux de rénovation sont nécessaires pour au moins 16 d’entre eux. Pour une dizaine, il s’agira même d’opérations assez lourdes entraînant le remplacement de parties entières, voire une reconstruction totale.
  • Installation de nouveaux systèmes de communication (transmetteurs) aux quatre points d’embranchement de la ligne : en gare de Nançois-Tronville, en gare de Gondrecourt-le-Château et au niveau de deux Installations Terminales Embranchées (ITE). Les transmetteurs permettent de garantir qu’un train est bien garé et en sécurité dans une ITE avant d’en mettre un nouveau en circulation sur la ligne.
  •  Mise en place et la motorisation d’aiguillages en gare de Nançois-Tronville pour permettre aux trains d’accéder directement à la ligne, sans manœuvres.
  • Une vitesse limitée à 40 km/h.

Les étapes du projet

  • Mai-juin 2021 : concertation
  • 2022-2023 : études de projet, enquête publique et autorisation environnementale
  • 2024-2025 : travaux de modernisation
  • Fin 2025 : mise en service

En savoir plus : le dossier de concertation

 

Le traitement des passages à niveau

Sur les 59 passages à niveau (PN) existants, SNCF Réseau prévoit – à ce stade des études – d’en conserver 37 et d’en supprimer 22 pour renforcer la sécurité de la ligne, en application des principes définis par L’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire  dans son guide intitulé « Méthode d’analyse des risques relatifs aux passages à niveau »  : 

  • Les passages à niveau conservés seront automatisés pour ceux qui ne le sont pas déjà. Des aménagements routiers pourront également être réalisés.
  • Pour les passages à niveau supprimés, les rétablissements de voiries nécessaires (cheminements piétons et routiers) seront définis en concertation avec les communes et les publics intéressés.

En savoir plus : l'annexe au dossier de concertation sur les PN

Retour en haut de page