Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Le fer, indispensable à la santé économique de l’Axe Seine

actualité Publié le 17/02/2021 mis à jour le 17/02/2021

Le 11 février dernier s’est tenue la 2e édition du business event Fret Ferroviaire Axe Seine (FFAS), organisée par SNCF Réseau et HAROPA. Retour sur un événement majeur pour l’économie et la transition énergétique du 1er bassin industriel de France.

Placée sous la présidence de Luc Lallemand, président directeur général de SNCF Réseau, et de Stéphane Raison, directeur général préfigurateur HAROPA (le premier groupement portuaire de France réunissant les ports du Havre, de Rouen et de Paris), l’édition 2021 du business event FFAS a connu un franc succès. Plus de 360 acteurs économiques majeurs (armateurs, industriels, entreprises ferroviaires, commissionnaires de transports…) ont participé à cet événement 100 % digital – Covid oblige –, témoignant de leur fort intérêt pour le développement du fret ferroviaire le long de l’Axe Seine. 

« La bataille des ports se gagne sur la terre … et par le fer ! »

Les plus de 300 trains de marchandises circulant chaque semaine sur le réseau normand représentent aujourd’hui moins de 10% de la part modale globale des ports de Rouen et du Havre. Pour rester compétitifs, les deux ports ont besoin d’élargir leurs hinterlands en France et vers l’Europe, donc de disposer de solutions massifiées et fiables pour l’acheminement des marchandises. « Dans la compétition internationale que se mènent les ports, la capacité du fer à massifier les flux est essentielle. [… ] La bataille des ports se gagne sur la terre … et par le fer ! », a souligné Luc Lallemand. Pour Stéphane Raison, « c’est grâce à l’optimisation des liaisons ferrées existantes et au développement de nouveaux services que nous augmenterons le report modal sur l’ensemble des régions françaises et pourrons conquérir de nouveaux marchés dans toute l’Europe. »

 

Mise en service au printemps de la ligne Serqueux-Gisors 

L’événement a été l’occasion d’annoncer l’ouverture, le 12 mars prochain, de la ligne Serqueux-Gisors. Cette desserte ferroviaire entre la Normandie et le hub francilien disposera d’une offre capacitaire de 25 sillons supplémentaires par jour. Concrètement, cela signifie potentiellement plus de 6 000 camions / semaine en moins sur les routes. « La modernisation de la ligne Serqueux-Gisors […] est une véritable opportunité pour le fret ferroviaire, pour le développement économique des ports, pour l’environnement, mais aussi et avant tout, pour nos clients et leurs clients », a déclaré Isabelle Delon, Directrice générale adjointe Clients et Services de SNCF Réseau. SNCF Réseau a également présenté sa une nouvelle offre de sillons entre Le Havre et Valenton. HAROPA a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des opérateurs, permettant d’accompagner financièrement les meilleurs projets de développement de services ferrés sur de grandes régions.

 

La démarche FFAS, un dispositif unique en France

Mise en place entre SNCF Réseau et HAROPA depuis 2015, la démarche FFAS a pour ambition de développer la part modale du fret ferroviaire sur les Ports de Paris, Rouen et Le Havre. L’enjeu majeur est d’anticiper les besoins des clients fret et d’identifier les nouveaux trafics fret potentiels sur l’Axe Seine. Les deux gestionnaires d’infrastructures analysent également actuellement les flux de marchandises reliant le centre de la France à l’Axe Seine pour déterminer la part potentielle de report modal. 

Retour en haut de page