Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Auvergne – Rhône-Alpes

Projet de modernisation de la ligne ferroviaire de la vallée de l’Arve

SNCF Réseau et ses partenaires portent un projet de modernisation de la voie ferrée de la vallée de l'Arve pour lutter contre la pollution et pour faciliter vos déplacements au quotidien, dans la vallée, en Haute-Savoie et vers Genève.

Dernière mise à jour :
28/04/2022

Contact :
concertation-modernisation-vallee-arve@reseau.sncf.fr

Concertation

48 avis en ligne

G. Ploujoux - 16/11/2021

Vu le réaménagement prévu des voies de la gare du Fayet, envisager le raccordement de la ligne de Chamonix à celle du Tramway du Mont-Blanc en vue dans le futur de pouvoir établir une liaison touristique directe Martigny - Chamonix - Le Fayet - Nid d'Aigle. Ce genre de prestation connait un grand succès partout où il existe.

SNCF Réseau a répondu le 30/11/2021

SNCF Réseau vous remercie pour l'intérêt que vous avez porté à ce projet et à cette concertation.

Le projet actuellement à l'étude vise à répondre au souhait de la Région d'augmenter le nombre de trains régionaux en circulation entre Saint-Gervais et La Roche-sur-Foron. Il ne vise pas à faire évoluer l'offre de trains entre le nid d'aigle, Saint-Gervais et Martigny. Nous avons donc transmis votre réflexion à la Compagnie du Mont Blanc et aux collectivités responsables de la définition de l'offre de transport ferroviaire entre Martigny et Saint-Gervais.

Nous restons à votre disposition,

l'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 17/11/2021

Habitant de la roche-sur-foron quartier Broys, j'utilise tous les jours le LEX pour me rendre à mon travail. La gare est à moins de 500 mètres de chez moi à vol d'oiseau mais je dois actuellement passer par le centre ville pour m'y rendre (20 min à pied). La construction d'un passerelle sur l'actuel pont ferrovière, au dessus du foron, permettrait a tous les habitants de Broys de se rendre à la gare à pied. Cette passerelle permettrait de libérer ... de nombreuses places de parking à la gare tout en désengorgeant le traffic automobile au centre ville. La ville et les habitants y seraient gagnant.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Votre remarque concerne les collectivités en charge des projets de mobilité douce. Nous leur ferons part de votre réflexion sur l'amélioration de l'accès à la gare.
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 18/11/2021

Bonjour, Après un essai d'un mois m'ayant pas convaincu... A cause des annulations, des changements de dernières minutes, du manque de places dans les wagons (pas de place!), aussi pas assez de place non plus pour les vélos, une 1 ère classe qui ne donne pas plus de confort, le temps de trajets plus long qu'en voiture ou moto... voici les suggestions pour augmenter l'attractivité du train dans la Vallée... - Plus de trains (3 ou 4 par heure) ... Ligne Cluses-Geneve. Plus de places (2 étages? Plus de wagons?) - Plus de trains directs La Roche-Annemasse-Lancy Pont-Rouge (Genève) / Cluses/La Roche/Annecy) et qui ne s'arrêtent pas dans toutes les gares (gain temps sur trajets) - Plus de place pour les vélos et trottinettes. - Meilleures correspondances si changement (train régionaux Suisses). - Moins de temps d'arrêt en gare (La Roche et Annemasse) - Plus fiable (moins d'annulation,de changements train/bus, moins de retard). - des tarifs plus intéressants (moins cher). - Des gares plus accueillantes (café/boulangerie/tabac/hall de gare). - Des plus grands parkings gratuits pour les voitures et deux roues. - Plus de transports publics desservant les quartiers pour se rendre aux gares. -Mieux connecter la Vallée aux Villes Lyon/Chambéry/Grenoble. Voici quelques pistes. Meilleures salutations.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. le service a dû se roder dans les mois qui ont suivi la mise en service Vos reflexions seront communiqués aux différents acteurs (en charge des différents sujets abordés).
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 18/11/2021

Bonjour, Merci pour le partage du projet avec les habitants. Je suis déçu d'avoir raté la réunion à Sallanches... je n'ai pas vu l'information pour cette réunion. Il est en effet grand temps que le transport ferroviaire remplace certains de nos trajets quotidiens dans la vallée de l'Arve. Je pense que la fréquence, la rapidité et le prix des trains seront la clé pour augmenter leur fréquentation. Il faut aussi penser à l'intermodalité et ... notamment à l'usage du vélo-train. Enfin, pour moi il faut optimiser les connections avec les trains grandes lignes. La complexité et la durée du trajet (2h20 pour Sallanches-Bellegarde ou 4h pour aller de Sallanches à Lyon !) nous font bien souvent privilégier la voiture. Bonne continuation pour ce projet et en espérant qu'il avance rapidement... Cordialement.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. L'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation. Cette augmentation du nombre de circulations permet également de renforcer l'accès aux correspondances et au reste du réseau. Par ailleurs, le projet ne prévoit pas une réduction du temps de parcours.
L'équipe projet SNCF Réseau

S. Durand - 19/11/2021

Des bus vont être mis en place mais j'espère que les tarifs vont diminuer en conséquence. En effet, il me semble que rallonger les trajets va avoir un impact sur notre quotidien à tous et par conséquent il serait intolérable que vous mainteniez vos tarifs.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Les bus seront mis en place pendant la période de travaux et nous transmettons votre remarque sur la tarification au Conseil Régional, qui est en charge de cette question.
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 21/11/2021

Bonjour, Habitant à Thyez à quelques mètres de la voie ferrée, il est quand même rageant de voir passer les trains sans pouvoir en profiter. Ma femme travaille actuellement aussi dans la vallée (actuellement à Magland également à quelques mètres de la voie ferrée, double rage), mais elle doit prendre sa voiture et subir le traffic de la traversée de Cluses. Dans la mesure du possible il serait génial d'identifier les lieux de résidence et lieux ... d'activités (entreprises/centres commerciaux/...) pour créer de nouveaux arrêts juste sous forme de quais "tous simples" pour avoir plus d'arrêts à 1km à pied max de la destination (je pense à la zone d'activité d'Ayze, Thyez, certainement d'autres...). J'avais cru comprendre que le but du projet même Léman Express était de devenir un RER (S-Bahn en allemand) et ça passe donc par plus de désertes locales.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

"Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. La création d'arrêts simples ne permet pas d'assurer la fluidité des circulations ferroviaires. Votre reflexion sur les dessertes locales sera transmises aux collectivités concernées par l'organisation des transports en commun urbain, qui permettent de rejoindre les gares.
L'équipe projet SNCF Réseau"

F. Allamand - 22/11/2021

Il est urgent d’agir. Accroissement de la population, et du flux de véhicules au quotidien. La pollution est un enjeux majeur. Usager du Leman express je constate une fréquentation en constante évolution. Il est urgent d’agir, de moderniser les gares, de doubler les voies. Vous avez déjà pris du retard de développement. Les politiques locaux on favorisés le déplacement en voiture. Quel dommage. Le développement du rail a toute sa ... place en vallée de l’arve. J’espère que cette concertation aboutira enfin

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet permettra effectivement d'augmenter l'amplitude de circulation des trains sur la journée. Le projet prévoit toutefois que ces trains desservent l'ensemble des gares du parcours afin de répondre aux besoins des voyageurs, quelle que soit leur gare de départ dans la vallée de l'Arve. Enfin, l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation.

La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 22/11/2021

A quand le doublement des voies ? Le Fayet -Annemasse? 5h pour Paris minimum est-ce normal ?

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet permettra effectivement d'augmenter l'amplitude de circulation des trains sur la journée. Le projet prévoit toutefois que ces trains desservent l'ensemble des gares du parcours afin de répondre aux besoins des voyageurs, quelle que soit leur gare de départ dans la vallée de l'Arve. Enfin, l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation.

La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape. Le doublement permettrait des gains de capacité supplémentaires, au-delà de l'objectif fixé, mais n'a pas d'effet direct sur le temps de parcours.

L'équipe projet SNCF Réseau

S. Anthonioz-blanc - 22/11/2021

Il est vrai qu’il est nécessaire de procéder à une modernisation de cette ligne, compte tenu de la fréquentation de plus en plus importante des usagers. Serait il possible de prévoir une communication plus large sur la phrase des travaux (date de démarrage, durée approximative..) et notamment des solutions qui seront proposées aux usagers qui seront privés vraisemblablement de trains pour se rendre au travail (bassin genevois) pendant cette ... période .

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Les usagers et les riverains de la voie ferrée seront tenus informés, notamment sur les canaux d'information habituels de TER et du Léman Express du début des travaux et des solutions de transport alternatives. Le service voyageur pourra être maintenu au nord de La Roche-sur-Foron.
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 22/11/2021

Il est complètement ahurissant de payer 12e un trajet de 45min qui en coûte 2 au maximum en voiture sans covoiturer, pour 15min. Dans ces conditions, comment limiter les déplacements en véhicule particulier dans cette vallée polluée ?

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

La tarification des billets TER est déterminée par la Région, qui tient compte notamment du coût complet de la circulation des trains (amortissement de l'infrastructure et du matériel roulant, dépenses de fonctionnement…). Le coût du trajet routier pourrait aussi tenir compte du coût d'amortissement et d'entretien du véhicule. Le projet prévoit de rendre plus attractif les déplacements en train, en augmentant le nombre de trains en circulation et en proposant un cadencement (un train par sens toutes les 30 minutes).

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 23/11/2021

Ne pas oublier la liaison Annecy Chamonix avec actuellement de 1 à 2 changements et 1h30 de trajet. Développer la communication sur le Leman express. Tres difficile de savoir comment se rendre à l'aéroport par exemple. Prix trop élevé.. merci

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet prévoit d'améliorer les correspondances en gare de La Roche-sur-Foron en direction d'Annecy : au départ de saint-Gervais-les-Bains-Le-Fayet, 7 trains supplémentaires circuleront en direction de Genève (et 7 trains supplémentaires dans le sens La Roche-> Saint Gervais) : les correspondances en gare de La Roche-sur-Foron seront donc plus nombreuses, et les temps de correspondance seront réduits (à environ 10 minutes). Enfin, l'amplitude des circulations du Léman Express pourra être augmenté facilitant l'accès aux équipement Genevois.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 24/11/2021

mettre des caténaires normaux à part ça la ligne actuelle est bien il faudrait juste des trains dessus et sans annulation de dernière minute

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.La caténaire bien qu'elle soit d'aspect plus léger est normale et répond aux besoins. Il n'y a pas lieu de la modifier.Par ailleurs, le projet prévoit effectivement l'augmentation du nombre de trains (de 38 à 52 trains par jour) en circulation sur la ligne entre la Roche-sur-Foron et Saint-Gervais.
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 25/11/2021

En profiter pour mettre en place des voies dites de mobilité douce pour pouvoir rejoindre directement la gare de la Roche-sur-Foron depuis les quartiers périphériques (ex. Broÿs), sans détour par le centre ville

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Nous ferons état de votre contribution aux collectivités en charge des mobilités douces
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 25/11/2021

Pouvoir se rendre en train à l 'aéroport de Genève depuis la vallée de l'Arve et la vallée de Chamonix dans des temps acceptables serait un vrai plus pour les habitants , les touristes et une avancée certaine dans la lutte contre la pollution ; à l'instar de beaucoup de pays européens qui ont depuis longtemps proposé aux usagers de l'avion ce genre de mobilité .

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. L'amplitude des circulations du Léman Express pourra être augmenté facilitant l'accès aux équipement Genevois
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 25/11/2021

Merci pour ce projet. Il me semble également nécessaire de réfléchir sur le réseau Rhône-Alpes dans sa totalité. Le principal problème me semble venir des multiples correspondances nécessaires dès qu'on veut aller plus loin que La-Roche-sur-Foron. Par exemple l'itinéraire Le Fayet-Grenoble, fortement emprunté par les étudiants, met 3h38 en train contre moins de 2h en voiture...

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

L'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation. Cette augmentation du nombre de trains permettra de faciliter les correspondances en gare de la Roche-sur-Foron et facilitera ainsi les déplacements vers les autres destinations de la région.

Enfin, si la concertation en cours porte spécifiquement sur le projet de modernisation de la ligne de la vallée de l'Arve, d'autres projets sont conduits sur l'ensemble du réseau ferré de la région. Vous pouvez par exemple retrouver les travaux réalisés en 2021 sur la page : www.sncf-reseau.com/fr/carte/auvergne-rhone-alpes/carte-chantiers-2021-en-auvergne-rhone-alpes.

L'équipe projet SNCF Réseau

D. O’Brien - 25/11/2021

Excellent idée.

Anonyme - 25/11/2021

Plus de rame, plus de fréquence, plus d’emplacement velo

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,
nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.
Le projet prévoit en effet d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation. Votre demande portant sur le nombre d'emplacements vélo à bord des trains est transmise au Conseil Régional.
L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 25/11/2021

Je ne suis pas contre se genre de projet, bien au contraire, mais qu'avez-vous prévu pour les riverains de la ligne car qui dit plus de train du plus de nuisances. Mur anti-bruit, etc...

Anonyme - 26/11/2021

Pourquoi le passage de 1 voie unique à une ligne double sens n'est t-elle pas envisagée ? Trop coûteux ? Avoir une voie unique dans une région aussi dynamique et où il est urgent d'agir pour la qualité de l'air mais semble un frein énorme pour les évolutions futures. Cela permettrait également d'améliorer significativement la qualité et la fréquence des liaisons entre la vallée de l'Arve et Annecy.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation.

Cet objectif peut être atteint en modernisant la ligne ferroviaire et en particulier les systèmes de signalisation et de télécommunication ferroviaire : c'est donc cette solution technique qui a été retenue. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient en mobilisant des investissement beaucoup plus importants, consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape (qui est, de plus, un préalable nécessaire).

Le cadencement des trains toutes les 30 minutes va faciliter les correspondances en gare de la-Roche-sur-Foron pour les voyageurs se rendant à Annecy. Par ailleurs, le projet prévoit d'optimiser ces temps de correspondance (10 minutes en moyenne). Une liaison par heure sera possible par cette correspondance entre Annecy et la vallée de l'Arve.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 28/11/2021

Bonjour, Mon avis est favorable pour votre projet. Est-il possible de doubler les voies, pour permettre plus de circulation de train ? Merci.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

L'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation. La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 29/11/2021

Penser à élargir l’offre c’est bien mais avant cela il faudrait déjà penser à fiabiliser l’offre actuelle : trains en retard, supprimés. Pour faire Cluses-Annecy, obligés d’aller à la roche sur foron en voiture pour limiter lez correspondances… et bien souvent on finit le trajet en voiture tout court. On parle de la pollution ! Vous oubliez un des impératifs du voyageur : arriver à l’heure. Une grande manne financière qui permet de vendre des ... billets sans jamais les rembourser. Avant de faire plus, faites déjà mieux. Le train dans la vallée n’est pas l’avenir pour les travailleurs

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.
Le projet prévoit un cadencement des trains toutes les 30' pour chaque sens de circulation, sur l'ensemble de la journée. Ce choix permettra d'accroitre le nombre de trains en correspondance en gare de la Roche-sur-Foron et de faciliter les déplacements vers Annecy ou Annemasse (en plus des trains Saint Gervais-Annemasse, qui seront conservés).
Pa railleurs, la modernisation de la signalisation ferroviaire et des dispositifs de télécommunications permettra d'améliorer la régularité de la ligne et de faciliter la résolution des incidents.
L'équipe projet SNCF Réseau

. CCI Haute-Savoie - 29/11/2021

Avis de la CCI Haute-Savoie relatif au projet de modernisation de la voie ferrée de la Vallée de l’Arve A plusieurs occasions, la CCI Haute-Savoie a pris position de façon officielle pour souligner que la desserte ferroviaire du département n'est pas à la hauteur du dynamisme de ce territoire et des entreprises qui y sont implantées. Il est donc indispensable que le réseau ferré « anachronique » de Haute-Savoie fasse rapidement l’objet d ... ’améliorations d’envergure. La mise en service du Léman Express constitue une avancée indéniable en matière d’interconnexion ferroviaire entre les différents bassins haut-savoyards ; toutefois, la portée de cette amélioration reste limitée si dans le même temps la modernisation de l’ensemble des lignes existantes n’est pas mise en œuvre à court terme, en particulier entre La Roche-sur-Foron et Saint-Gervais-les-Bains (trajet qui en 2018 représentait 90 000 déplacements/jour dont seulement 4% via le train, compte-tenu du manque d’attractivité de l’offre notamment pour les actifs). La CCI Haute-Savoie est donc totalement favorable à la modernisation de la voie ferrée de la Vallée de l’Arve, entre La Roche-sur-Foron et Saint-Gervais-les-Bains, au regard des effets induits par ce projet en termes de déplacements domicile-travail (y compris pour les apprentis accueillis dans les entreprises et/ou les centres de formation professionnelle du territoire), de flux touristiques et de qualité de l’air -ce tronçon étant situé dans le périmètre du Plan de Protection de l’Atmosphère de la Vallée de l’Arve. La CCI Haute-Savoie regrette toutefois que ces aménagements, dont les bénéfices sont avérés en termes de cadencement, ne permettent pas de gains en matière de temps de trajet. Par ailleurs et compte-tenu de la durée des travaux, il est indispensable que des solutions de transport alternatives et performantes soient proposées aux usagers -et plus particulièrement aux actifs- afin de ne pas encourager durant la durée du chantier un report vers la voiture (qu’il sera ensuite difficile d’inverser lors de la réouverture de la ligne).

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Ce projet est effectivement une nouvelle étape dans la modernisation et le développement du réseau ferré engagé avec la mise en service du Léman Express en décembre 2019. Avec l'augmentation prévue du nombre de trains dans la vallée de l'Arve et un meilleur cadencement, le projet permettra d'améliorer les échanges entre les différents bassins d'emploi de Haute-Savoie. L'ensemble des gares actuellement ouvertes resteront desservies, ce qui ne permet pas d'améliorer les temps de trajet.

Pendant la durée des travaux, qui reste à définir précisément, des services de substitution seront étudiés avec les partenaires du projet, en particulier la région.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 29/11/2021

Bonjour, tout à fait favorable à cette démarche. Si cela est possible d'augmenter le cadencement aux heures permettant d'aller et de rentrer du travail. De faire un système de gratuité ou abonnement à tarif réduit pour les habitants et salariés de la vallée de l'Arve. Identifier et trouver des solutions aux problèmes de retard assez récurent des trains.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet prévoit effectivement d'augmenter le nombre de trains en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), notamment en heures de pointe, et avec un cadencement de 30' pour chaque sens de circulation. La modernisation de la signalisation ferroviaire et des télécommunications permettra par ailleurs de résoudre plus efficacement les situations perturbées.

La tarification des trains est décidée par le Conseil Régional, qui est l'autorité responsable de l'organisation des trains régionaux de voyageurs.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 30/11/2021

Vu la situation il faut faire plus que l'existant, à savoir au minimum doubler la ligne pour permettre de reporter le traffic des poids lourds également sur le rail, pas seulement les voitures. Voir même dans l'extrême je ne serais pas contre le remplacement de l'autoroute par des voies de chemins de fer, au moins plus de bruit et plus le choix. Et il faudrait arrêter de supprimer des lignes sous prétexte de rentabilité, parce que sinon faut ... pas s'étonner de voir les trains délaissés à force.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Pour ce qui concerne le projet soumis à concertation, l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation. La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape.

Concernant le trafic international de marchandises à travers les Alpes, la construction du tunnel de base entre saint-Jean-de-Maurienne et Bardonèche vise à faciliter le report modal vers le fer. Concernant le trafic local, la voie ferrée de la vallée de l'Arve restera apte à recevoir des trains de fret, notamment à destination des cours marchandises de Sallanches et Marignier.

l'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 30/11/2021

Bonjour Au niveau des passages à niveau le temps d attente dans la ville de Cluses provoque des bouchons importants,avez vous prévu des passages sous terrain pour les voitures au niveau de la rue des Glieres et avenue Paul Bêcher. Il en est de même pour la rue du cimetière. Cordialement

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet ne prévoit actuellement pas de travaux sur les passages à niveau, mais cette question a suscité de nombreuses remarques au cours de cette concertation et doit ainsi être prochainement abordée par l'ensemble des partenaires du projet.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 02/12/2021

C'est une bonne chose de moderniser la ligne. Mais il faudrait la doubler pour une meilleure capacité et rapidité des transports. Je rêverai d'une ligne directe comme jadis Bonneville/Annemasse ! Qui éviterait la boucle de 40kms la Roche sur Foron , Régnier.

SNCF Réseau a répondu le 08/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Pour ce qui concerne le projet soumis à concertation, l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation, et sur une amplitude pour large. La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire.

Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 03/12/2021

L offre de train aujourd'hui est limitée et ne permet pas aux personnes de le considérer comme du transport en commun. Même si le Léman express a augmenté le traffic, il reste insuffisant. Par ailleurs, l l'offre parking auxabords des gares est aussi très insuffisante.

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

le projet permettra effectivement d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation, et sur une amplitude pour large. Cette amélioration de l'offre va renforcer l'attractivité du train.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 04/12/2021

Excellente initiative, il serait temps de nous faire aimer le train aussi en vallée de l’arve. Merci

Anonyme - 04/12/2021

Ce projet me semble vraiment nécessaire pour développer l'usage du train et protéger l'environnement. Un train toutes les 30 mn serait très bien.

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Le cadencement à 30minutes pour chaque de sens de circulation est en effet un facteur significatif d'attractivité du train.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 04/12/2021

Pas assez de liaison, et temps trop long pour aller vers les grandes villes. Pour aller sur Lyon, on met moins de temps et moins cher avec la voiture.

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet prévoit d'augmenter le nombre de trains en circulation dans la vallée de l'Arve car les études initiales ont montré un besoin spécifique de déplacement entre les villes de la vallée. Ce faisant, le projet offrira également plus de correspondances avec les TER et LEX en direction de Genève, d'Annecy ou de Bellegarde, et, au-delà, vers Lyon ou Chambéry par exemple. Les temps de trajet sont plus longs sur ces liaisons, mais le train offre d'autres avantages : il permet par exemple d'éviter la congestion ou les difficultés de stationnement dans les métropoles.

L'équipe projet SNCF Réseau

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation. Comme vous l'avez demandé, votre avis ne sera pas publié sur le site internet sn.cf/vallee-arve.

Pour ce qui concerne le projet soumis à concertation, l'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation, et sur une amplitude pour large. La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Le projet ne prévoit par ailleurs pas d'autre modification d'infrastructure en-dehors de la section de ligne La Roche-sur-Foron - Saint-Gervais-les-Bains-le-Fayet. Durant les études nous seront attentifs à la robustesse d'exploitation et le poste unique (commande centralisée) apportera des outils de régulation de dernière génération.

La durée des travaux n'est pas encore connue avec précision : ils devraient durer de 24 à 30 mois, et les travaux principaux nécessiteront une interruption totale du trafic ferroviaire entre La Roche-sur-Foron et Saint-Gervais-les-Bains. Pendant la durée des travaux, des services de substitution seront étudiés avec les partenaires du projet, en particulier la région.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 06/12/2021

Très bonne idée, le train sera le moyen de transport de demain, moins de pollution, plus de sécurité, pas de PV! Mais il est essentiel de trouver et de montrer plus d'attractivité pour l'usager. N'ayant pas de voiture je suis depuis longtemps utilisatrice du train ou autre moyen de transport en commun. L'axe Chamonix-LaRoche-Genève étant important pour aller vers de grandes lignes ou aéroport, heureuse de voir que la SNCF s'est penché ... sérieusement sur le problème. Je suppose que vous travaillez main dans la main avec nos voisins suisse, avec le Leman Express?

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

Le projet prévoit effectivement d'augmenter le nombre de trains en circulation entre la Roche-sur-Foron et Saint-Gervais-les-Bains : comme actuellement, certains trains poursuivront leur parcours jusqu'à Annemasse et Coppet (ligne L3 du Leman Express) ou Bellegarde (ligne TER).

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 07/12/2021

Enfin! Il faudrait de plus grandes fréquences de passage, surtout les week-ends et des trains plus rapides (plus d’une heure pour arriver au centre de Genève depuis Saint-Pierre-en-Faucigny est bien trop comparé à un trajet en voiture; il faudra faire plus d’efforts pour réduire le recours à la voiture, surtout pour un usage hors domicile-travail). Aussi, moins de retards et annulations. Cela impacte la vie professionnelle des usagers. ... Peut-être qu’il faudrait créer une double voie? Enfin, les grèves doivent avoir un impact moins important sur les usagers. Pour les bons points, le trains sont propres, de manière générale, et récents.

SNCF Réseau a répondu le 13/12/2021

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre contribution à cette concertation.

L'objectif fixé par les partenaires et financeurs du projet est d'augmenter le nombre de trains de voyageurs en circulation (en passant de 38 trains à 52 par jour), et en proposant un cadencement plus régulier, à raison d'un train toutes les 30 minutes dans chaque sens de circulation.

La solution technique qui a été retenue et qui permet d'atteindre cet objectif est de moderniser la ligne ferroviaire, en particulier les systèmes de signalisation ferroviaire. Néanmoins, des évolutions futures sur cette ligne pourraient consister à doubler la voie, en s'appuyant sur cette première étape. Un doublement éventuel permettrait des gains de capacité mais n'aurait pas d'effet direct sur le temps de parcours qui n'est, par ailleurs, pas un objectif recherché par le projet actuel.

L'équipe projet SNCF Réseau

Anonyme - 08/12/2021

Bonjour, je soutiens totalement ce projet absolument nécessaire. A quand un projet similaire sur Annecy-La Roche ? Il va sans dire qu'il indispensable d'améliorer cette branche aux performances plus que limitées... Pour revenir au projet concerné par cette concertation, je souhaite souligner plusieurs points : 1) Si j'ai bien compris, il n'y aura plus de TER direct Annecy - St-Gervais, qui seront remplacés par des correspondances ... systématisées à La Roche (10 min affichées). Ou comment faire fuir les voyageurs... Une correspondance rend un trajet moins attractif, même si ce n'est que 10 min et qu'au final on ne perd pas de temps. Je demande donc à ce qu'un maximum de navettes St-Gervais - La Roche soit prolongées à Annecy (une cadence horaire serait souhaitable sur cette relation) 2) Pourquoi ne pas profiter des travaux pour doubler le viaduc sur le Foron et augmenter ainsi la capacité en entrée de gare de la Roche ? Quelques passages à niveau pourraient aussi être supprimés (je pense notamment au PN26 à Cluses et au PN Route de Cluses à Bonneville) 3) Pour les ouvrages dénivelés de franchissement des voies à créer, merci de privilégier autant que possible des passages souterrains, plus confortables pour les voyageurs car nécessitant moins de dénivelé. merci également d'y inclure des rampes PMR et vélo (à privilégier par rapport aux ascenseurs) 4) Je soutiens la création d'une gare en correspondance avec le Funiflaine si le prjet voit le jour. 5) Pourriez vous préciser le schéma de desserte prévu après travaux ? Quels seront les trains omnibus et leur fréquence ? Quelles gares seront desservies par les autres trains et à quelle fréquence ? 6) Je profite de la concertation pour demender le retour du train de nui Paris - St-Gervais, pouvant être couplé à un Paris- Bourg-Saint-Maurice, au potentiel touristique très important.

S. Setif - 08/12/2021

1 -Le bénéfice pour l'usager, augmentation de nombre de train et vrai cadencement n'est pas élevé, au regard du temps de coupure pour ces travaux : LA LIGNE VA ETRE FERMEE PENDANT 2 ANS (annoncé lors de la réunion publique à La Roche sur Foron). Le doublement de la ligne devra forcément se faire ensuite rapidement pour résoudre les problèmes de pollution et de circulation. Elle permettrait enfin un REEL BENEFICE POUR L'USAGER avec une réduction ... du temps de trajet... avec à nouveau une longue fermeture pour travaux. Pourquoi ce mépris et ce manque de vision à long terme envers les habitants de la Haute-Savoie, dont le nombre augmente pourtant très rapidement? 2 - L'accès des vélos aux gares (escaliers) et aux trains (2/3 places par rame et TGV n'acceptant pas les vélos non démontés) est très problématique, pourtant la complémentarité des 2 modes de déplacement est évidente pour un cycliste...mais pas pour la SNCF. Pourquoi, juste une question de rentabilité?

Anonyme - 09/12/2021

Je viens de parcourir les différents commentaires après avoir laissé le mien. Je suis contente de voir que mes réflexions sont partagées par les autres usagers (plus de fréquence, des trajets de plus rapides, augmentation du fret, pas de retards, etc.). J’espère que nos commentaires et demandes en tant qu’usagers seront bien pris en compte lors de la définition et validation du projet.

Y. DERVIN - 09/12/2021

Bonjour, Je vous prie de bien vouloir trouver en copie annexée la contribution de l'Association Rail Dauphiné Savoie Léman. Dans l'ensemble, notre association salue la modernisation de l'axe La Roche -Saint - Gervais, nécessaire pour permettre plus de circulations et pour améliorer l’exploitation ferroviaire sur la ligne. Nous avons néanmoins relevé plusieurs insuffisances dans le dossier qui pourraient conduire à l'échec du projet ... (circulations non fiables, améliorations trop faibles,....). En conséquence, l'ARDSL propose une série de mesures d'Infrastructure et d'Exploitation pour faire de ce projet un succès intégral et pour rendre très attractive cette infrastructure ferroviaire. Vous trouverez l'ensemble de nos propositions en annexe. Bonne réception. Meilleures salutations, Youri DERVIN Vice-Président

Anonyme - 09/12/2021

Bonjour, la clef du succes réside dans une offre de train avec une fréquence élevée quelque soit l'heure de la journée et cela avec des prix raisonnable. il serait aussi bon aussi de ne pas avoir de changement pour aller a annemasse.

Anonyme - 10/12/2021

J’ai participé à la réunion publique de La Roche le 22/11/2021. Mon intervention concernait plus particulièrement le passage à niveau situé à la sortie de la gare de la Roche, direction Reignier, au niveau des rues, Gambetta, Lucien Rannard, Pierre Curie, Anatole France. Dans la présentation du projet, la question des passages à niveau sur la ligne La Roche-St Gervais, n’est à aucun moment abordée. Sur les maquettes de présentation post-création ... du nouveau quai en gare de la Roche, le passage à niveau apparaît toujours existant. Peut-on en déduire qu’il est définitivement maintenu ? La réponse des représentants de la SNCF, va clairement dans le sens d’une suppression, pour des raisons de sécurité. Et ce sans remplacement pour le passage voitures, pour des raisons de coûts. J’ai rappelé qu’un même projet avait déjà suscité un fort émoi en 1991, et que devant la mobilisation locale, la SNCF et le Conseil Municipal avaient renoncé à un premier projet de suppression ; que tous les arguments déployés à l’époque, n’en sont que plus pertinents aujourd’hui compte tenu du la forte densification de l’habitat sur tout le secteur au-dessus de la Gare et Eteaux. Et que par conséquences un projet de suppression ne pourrait être mené en catimini, sans études préalables, comptages de véhicules, présentation de solutions alternatives, et information publique. Un peu plus loin dans la réunion, j’ai été conforté dans mon impression que la question était plus que pertinente puisque l’adjoint au Maire de St Pierre en Faucigny est également intervenu sur la question des PN de sa commune, et a remis aux représentants de la SNCF un dossier à l’appui de sa demande. J’ai noté le silence absolu du Maire de la Roche sur la question.

S. GATEFAIT - 10/12/2021

Bonjour, je vous remercie pour cette consultation. Mes remarques: * pourquoi le projet ne prévoit pas de réduction du temps de parcours qui est l'un des plus gros points négatifs au choix voiture ou train ex parcours entre Marignier et Genève Cornavin entre 1h10 et 1h26 en train contre environ 45 à50 minutes en voiture et il en va de même pour les liaisons vers Annemasse, Annecy, Bellegarde * plus de train d'accord mais la modernisation de la ... signalisation/automatisme ne permettra pas à elle seule d'absorber plus de train, qu'en est-il de points de croisement supplémentaires * qu'en est-il des amplitudes horaires qui ne sont pas abordées ? * des gares gérées à distance provoque la désertification des agents SNCF, points de vente diminués, pas d'assistances offerte et autres désagrément par exemple en hiver le déneigement des quais ... * plus localement à Marignier vous prévoyez de remplacer la traversé des voies actuelle planchéiée par une passerelle, mais pas de vue de sa future intégration dans un quartier résidentielle d'un côté et de l'autre plutôt centre-ville et commerce, est-ce nécessaire ce coût supplémentaire, ces emprises foncières alors que de mettre des barrières style passage à niveau suffirait largement. * il n'est pas fait mention de la sécurisation des passage à niveau le long du parcours qui provoque déjà actuellement des risques de collisions et des embouteillages donc que cela va être avec une augmentation du nombre de train ? * il est fait mention de changement de tension, mais que cela implique t'il pour les riverains ? Augmentation du nombre de sous-station ? Augmentation des rayonnements... * plus de train = plus de bruit en gare, notamment du au nouveau matériel roulant transfrontalier qui fait un bruit vraiment énorme lors des "bips sonores" de fermetures des portes. * la plupart des gares étant située en milieu urbain densifié comment le projet de modernisation avec augmentation de la capacité des trains prévoit-il de réduire les nuisances sonores et visuelles autour de ces mêmes gares ? * il n'est fait que très peu mention au projet connexe en cours ou futurs liés à cette futur modernisation...

M. Marchand-Arvier - 10/12/2021

Les trains de la vallée sont beaucoup trop longs et pas assez nombreux. Aller à Lyon en train, je l’ai fait une fois pas deux, correspondance à Bellegarde ratée en raison d’un retard, comme c’est souvent le cas sur la ligne donc 6 heures au lieu de 2h15 en voiture! Et pour Paris les rares TGV (même s’ils roulent lentement dans la vallée) ne sont que pour les dates des touristes, nous, nous avons l’impression d’être délaissés…

Anonyme - 11/12/2021

Ce n'est pas évident pour nous qui sommes à côté de la voie ferrée, cela travaille le terrain et fait bouger les murs, il y a des fissures sur les murs,

F. BESSEAS - 11/12/2021

Bonjour, La remise en service des lignes ferroviaires au service de tous les usagers est une priorité fondamentale pour faire drastiquement reculer l'emprise de la voiture. La fréquence doit être très importante (type RER/Métro, quitte à avoir des rames moins longues, faciles d'usages pour les vélos, le matin et le soir aux heures de déplacements pour le travail. Une fréquence correcte (1h) tout au long de la journée pour tous le reste de la ... journée, permettant aussi dde rentre le soir vers 22h-23h. Les associations qui militent pour la qualité de l'air en vallée de l'Arve ont un rôle fédérateur essentiel pour les citoyens qui se retrouvent un peu seul devant ses sujets importants. En souhaitant sincèrement que cette modernisation prenne en compte les propositions réalistes des citoyens dans l'intérêt primordial de protection de la santé des habitants.

Y. Boutry - 12/12/2021

Bonjour J'ai un doute sur le cadencement à la demi-heure Dans le projet, il est indiqué un cadencement à 30' aux heures de pointe; dans la réponse aux avis de la concertation, il est indiqué une cadence à la demi-heure toute la journée. Qu'en est-il ? 11 aller/retour par jour LEX (Coppet - St Gervais) + 11 aller/retour TER La Roche sur Foron, cela ne permet pas un cadencement aux 30' toute la journée de 5h à 22/23h. Reste les 4 aller ... /retour TER Bellegarde - La Roche - St Gervais. Seront-ils calés pour renforcer la trame demi horaire ou placés hors grille ? Je constate aussi la disparition envisagée des services TER Annecy - St Gervais via La Roche (2 à 4 A/R par jour aujourd'hui). N'est-il vraiment pas envisageable de prolonger les TER St Gervais - La Roche jusqu'à Annecy (idem au retour) dans le futur projet ? Merci pour vos explications cordialement

Y. Dervin - 12/12/2021

Bonsoir. L’avis de l’ARDSL n’a pas été publié. Je réitère une seconde fois. L’ARDSL travaille depuis 15 ans avec les AOT et les gestionnaires d’infrastructures pour l’amélioration des dessertes ferroviaires des territoires dans les Alpes. Dans ce cadre, notre association salue la modernisation de la ligne 897 reliant les gares de La Roche-sur-Foron et de Saint-Gervais. Cette modernisation est nécessaire pour permettre d’améliorer l’exploitation ... ferroviaire et pour augmenter le nombre de trains sur la ligne. Ces deux points sont les facteurs clés pour augmenter l’attractivité du train et donc induire la baisse de la pollution de la vallée de l’Arve. Si ce projet va dans le bon sens, il demeure pourtant insuffisant pour atteindre les objectifs précités. L’ARDSL propose donc toute une série de mesures nécessaires pour atteindre les objectifs souhaités. Ces mesures sont réparties en 2 parties, Exploitation et Infrastructure et sont détaillées ci-dessous : 1. Exploitation • Le temps de parcours est un facteur clé pour l’attractivité du train. Le projet ne prévoit pourtant pas leur amélioration. Les temps de trajet sont donc à raccourcir. Les horaires sont très détendus actuellement ce qui aboutit à des arrêts des trains trop longs à Annemasse et La Roche-sur-Foron. La modification de cette trame et le changement de certains aiguillages permettrait de gagner jusqu’à 15 minutes entre Annemasse et Saint Gervais. • L’exploitation du tronçon La Roche-sur-Foron – Annemasse ne reste pas optimal dans ce projet. Cette partie ne peut pas être dissociée de la ligne Annecy - La Roche-sur-Foron – Saint-Gervais-les-Bains et elle reste le maillon faible de l’ensemble du réseau Léman Express. Son amélioration est donc primordiale. Celle-ci passe par la mise à double voie de la partie entre Reignier et La Roche-sur-Foron (qui avait été initialement prévue dans le cadre du projet CEVA). La fréquence est à amener aux 20 minutes aux heures de pointe par la prolongation de la L4 du Léman Express jusqu’à La Roche. • L’interface entre la gare de départ du Funiflaine et la gare de Magland doit être optimisée. Si le voyageur doit parcourir avec une navette les 1,2 km séparant la gare actuelle du départ du Funiflaine plus ensuite le trajet pour se rendre à sa résidence, on peut s’attendre a un échec retentissant de l’équipement. En effet, un tel trajet est complètement dissuasif pour un équipement qui se veut être le moyen pour favoriser le report modal. La situation de la gare actuelle de Magland n’est pas en soi d’une grande importance. Une nouvelle gare SNCF au départ du Funiflaine au lieu-dit Bellegarde a tout son intérêt pour les arrêts de TGV. Le fait de n’avoir qu’une toute petite distance à parcourir à pied du train au Funiflaine est primordial. En Suisse les exemples de Champéry et du Châble l’ont bien démontré. L’emplacement de stationnement pourra servir de parking-relais pour les utilisateurs en semaine. • L’ARDSL regrette que la ligne soit interrompue pendant 2 ans pour des travaux dont la principale part reste de la signalisation. Nous souhaitons donc un meilleur engagement du personnel pour réduire et rationnaliser la durée de l’interruption de la ligne. Nous soulignons également l’importance de prévoir des moyens de substitution adéquats avec des correspondances optimisées à La Roche et à Saint-Gervais pendant toute la durée des travaux. • L’ARDSL remarque que l’amélioration de la signalisation devrait favoriser le retour du train de nuit Paris – Saint-Gervais et permettre d’avoir plus de trains en soirée. Nous demandons donc que des dossiers soient étudiés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 2. Infrastructure • L’ARDSL rappelle que l’étoile ferroviaire de La Roche est un nœud central pour toute la Haute-Savoie. A la suite du projet de modernisation de la ligne La Roche – St Gervais, toutes les lignes de Haute-Savoie auront été rénovées et dotées de dessertes plus efficaces. Seule la ligne reliant La Roche à la préfecture du département n’aura pas été rénovée. Cette ligne représente pourtant une alternative crédible à la voiture à condition de pouvoir permettre une exploitation plus dense et plus efficace. La ligne doit donc être rénovée en intégralité. Notre association demande donc que la section Annecy – La Roche-sur-Foron fasse l’objet d’études sérieuses pour voir sa modernisation débuter dès la fin des travaux sur l’axe La Roche – St Gervais. • Afin de pouvoir augmenter le nombre de circulations entre La Roche et Annecy dans le futur, la séparation des flux en sortie nord de la gare de La Roche sera indispensable. Déjà, avec la mise en service de la ligne de la vallée de l’Arve modernisée, le viaduc ferroviaire à voie unique en sortie nord de la gare de La Roche devrait voir passer plus de 80 trains par jours, soit 1 train toutes les 7.5 minutes en heure de pointe, et ce roulant dans deux sens différents. Cela en ferait la voie unique la plus circulée de France. En conséquence, chaque train ayant plus de 5 minutes de retard risque de créer des situations dégradées en pagaille. Il sera donc impossible de rajouter le moindre train supplémentaire et cette section de ligne sera totalement saturée avant même d’imaginer l’augmentation des circulations vers Annecy. L’ARDSL attire donc l’attention de SNCF Réseau et des financeurs sur l’urgence de doubler le viaduc ferroviaire en sortie de la gare de La Roche. Si cette opération (jusqu’ici non budgétée) n’était pas réalisée, des situations dégradées ingérables verraient jour quotidiennement, rendant très aléatoire l’exploitation entre La Roche et Saint-Gervais. Le doublement de cet ouvrage est donc une nécessité absolue pour que le projet de modernisation de la Vallée de l’Arve soit un succès. Notre association demande donc à SNCF Réseau de chiffrer ces travaux et aux financeurs (Région Auvergne-Rhône-Alpes, Département de la Haute-Savoie et État Français) de financer ces travaux. • Afin de donner plus de souplesse d’exploitation au Léman Express et aux TER, et de pouvoir prolonger la L4 du Léman Express à La Roche, la mise à double voie banalisée d’Annemasse à Etrembières est nécessaire. Ces travaux, légers, ne nécessitent qu’une légère reprise du dévers sur la zone d’Étrembières et la création d’un appareil de voie à la séparation des deux voies pour créer une section de double voie banalisée. • L’ARDSL préconise l’utilisation du block automatique lumineux (BAL) plutôt que celle du block à permissivité retreinte (BAPR) pour une garantie à long terme d’une signalisation plus efficace. • L’ARDSL demande que le passage dénivelé de la nouvelle gare de La Roche-sur-Foron soit accessible aux personnes handicapées via une rampe. • Notre association souhaite savoir si une étude sur des ilots de croisement a-t-elle été menée. Si oui, quels en sont les conclusions ? • Nous rappelons que les travaux doivent être prévus sur le long terme et pas sur des formules au plus juste, cas de la gare d’Annemasse. Après la rénovation, nous attirons l’attention de SNCF Réseau sur l’importante nécessité qu’il n’y ait plus de travaux de voie perturbant fortement l’exploitation.

Anonyme - 14/12/2021

Voir document en pièce jointe

Anonyme - 14/12/2021

Bonjour, Je suis évidemment pour l’amélioration technique de la ligne de La Roche-St Gervais mais pense qu’il est nécessaire de faire la même amélioration sur la ligne La Roche-Annecy. Concernant les fréquences aux 30 minutes, je suis bien évidemment pour, si on y arrive, et souhaiterais que ce cadencement soit maintenu toute la journée et pas seulement aux « heures de pointes » qui sont toujours difficiles à définir et ne permettent pas aux ... voyageurs de pouvoir compter sur un cadencement régulier toute la journée. Pour ma part je serais favorable à une amélioration (ou optimisation) de la section Annemasse-La Roche (au-delà de l’automatisation déjà mise en place) pour permettre un cadencement aux 20 minutes entre La Roche et Annemasse et une alternance systématique des destinations (St Gervais/Annecy) permettant un cadencement aux 40 minutes vers St Gervais comme vers Annecy. Les trains en provenance d’Annecy ou St Gervais en alternance avec des départs/Arrivées de ces trains en gare d’Annemasse vers :00, :20 et :40 se raccorderaient sur les horaires Léman Express ( Annemasse vers Genève D :05 et D :50 / de genève vers Annemasse A :55 et A :10 comme aujourd’hui) ; l’arrivée de :20 étant Terminus Annemasse (correspondance avec le RE D :27) et le départ de :40 étant origine Annemasse (correspondance avec le RE A :33). Le créneau LEX en gare d’Annemasse A :55 D :05 serait réservé aux L2 et L3 (plus de L1 à cet horaire) ; le TER Bellegarde devenant exclusivement en provenance et à destination d’Evian (A :55 D :05 à Annemasse permettant la correspondance avec L2/L3 en alternance) ; pour St Gervais correspondance systématique en gare d’Annemasse avec une correspondance optimisée en 5 min seulement 1h sur 2 sinon correspondance en 20 minutes. Le créneau LEX en gare Annemasse A :25/D :35 serait réservé à la L1 comme aujourd’hui. L’alternance systématique des destination permettrait également un Trajet St Gervais<->Annecy toutes les 40 minutes en correspondance systématique à La Roche (correspondance en 5 minutes). En résumé : Evian<->Genève toutes les 30 minutes : L1 directe 1/h et 1/h en correspondance (5 min) Annemasse (TER+L2 ou L3) Evian<->Bellegarde : 1 TER direct par heure Genève<->Annecy : L2 toutes les 40 minutes dont 1/3 en correspondance (7 min) à Annemasse (RE+L2) Genève<->St Gervais : L3 toutes les 40 minutes dont 1/3 en correspondance (7 min) à Annemasse (RE+L3) Genève<->La Roche : 1 direct toutes les 20 minutes (L2 ou L3) dont 1/3 en correspondance (7 min) à Annemasse (RE+L2 ou L3) St Gervais<->Bellegarde : 1/h en correspondance systématique (5 min ou 20 min 1h/2) à Annemasse (L3+TER). St-Gervais<->Annecy : toutes les 40 minutes ; correspondance systématique à La Roche en 5 min (L2+L3). Annecy<->Evian : possible toutes les 30/40 min en correspondance à Annemasse en 5, 10 ou 20 minutes selon horaire (L2+L1 ou TER). Cadencement à maintenir toute la journée et pas seulement aux heures de pointes. Bien cordialement

Anonyme - 15/12/2021

Beau projet qui donne de l'espoir quant à nos possibilité de nous déplacer en train dans la vallée de l'Arve. deux besoins pour moi, pouvoir envisager d'utiliser le train pour aller à Thonon ou Genève le week end et pas seulement en semaine. (3h heures pour Thonon à ce jour ) pouvoir envisager des déplacements loin sans trop de difficultés Lyon (Impossible professionnellement actuellement ou rejoindre Bellegarde en moins de 2 heures. merci

Anonyme - 15/12/2021

Bonsoir, Je me permets de laisser mon avis sur ce sujet qui me semble important pour permettre le développement de nos gares. Une passerelle permet d' apporter un accès biface aux gares et donc permet de diversifier les moyens de stationnement autour des pôles gare. Plus l 'accès aux gares sera simplifié et plus les utilisateurs auront tendance à utiliser le service mis à disposition. Suivant une étude que j ai lue, un accès à un service de ... transport doit se faire en moins de 12 minutes pour qu il puisse être attractif pour l'utilisateur. Alors si une passerelle ou sous terrain permet de diversifier l'accès au train, cela doit être mis en place.

Retour en haut de page