Aller au contenu principal

Ici nous nous adaptons à vos paramètres et c'est encore mieux de pouvoir les changer :

Newsroom

EOLE, le RER E Nouvelle Génération

sujet Publié le 12/11/2018
Le génie civil au service de la mobilité en Île-de-France

EOLE, « Est Ouest Liaison Express », vise à prolonger de 55 km vers l’Ouest la ligne E actuelle. Après huit ans de travaux, la nouvelle ligne E reliera en 2024 Haussmann Saint Lazare à Mantes-la-Jolie en passant, dès 2022, par la Porte Maillot, La Défense et Nanterre.

EOLE, une ligne interconnectée

Cette nouvelle ligne va transformer la mobilité de toute l’Île-de-France et le quotidien des Franciliens. Traversant un bassin de population très peuplé et concentrant 2M d’emplois, EOLE va soulager un réseau déjà surchargé (Gare Saint Lazare, 2è gare d’Europe en termes de trafic, RER A, B et D) et permettre d’améliorer les déplacements quotidiens de plus de 650 000 voyageurs.

Vignette

 

Un axe phare du Grand Paris

 

L’effet EOLE a commencé :

  • Dans le tronçon central : 120 km/h sous terre, 1 train toutes les 108 secondes, 22 trains par heure de pointe
  • Une ligne créatrice de croissance : 50 000 voyageurs par jour attendus, 80 000 emplois créés pendant le chantier d’EOLE, 2 000 000 emplois rendus accessibles
  • Une ligne qui apporte de la nouveauté : 3 nouvelles gares : Porte Maillot - CNIT La Défense et Nanterre la Folie, 10 gares réaménagées

 

Un RER nouvelle génération

La ligne E du RER fête ses 20 ans en 2019. Avec le Projet EOLE et son prolongement, c’est un RER de nouvelle génération qui sera mis en service dès 2022 jusqu’à Nanterre et en 2024 jusqu’à Mantes la jolie.

Une exploitation innovante : NExTEO

Le nouveau système d’exploitation NExTEO sera appliqué dans le tronçon central (Nanterre-Pantin) dès 2023. Combinant assistance à la conduite et outil de contrôle, il permet de faire circuler plus de trains en limitant l’espacement entre eux à une vitesse de 120 km/h. 22 trains pourront rouler par heure et, à termes, 28. Déjà utilisée à Londres ou Copenhague, NExTEO va être déployé pour la première fois en France sur une ligne de RER.

De nouvelles gares à l’architecture modernes et aérées, conçues pour recevoir des flux importants de voyageurs. 

« La descente dans les profondeurs est mise en scène ». 

Jean-Marie Duthilleul, architecte des gares EOLE, présente la façon dont il conçoit les nouvelles gares de la Porte Maillot et de La Défense.

 

Les défis EOLE

Le contexte dans lequel la construction d’EOLE voit le jour (zones urbaines denses, voies en cours d’exploitation) donne un caractère exceptionnel à l’ouvrage et demande tous les jours aux équipes sur le terrain de relever des défis techniques importants. Comment mener à bien les travaux tout en maintenant l’exploitation d’un centre d’affaires comme le CNIT ? Comment réutiliser l’eau pompée à 40 mètres sous terre ?

Comment faire parvenir la lumière naturelle dans une gare à 30 mètres sous terre ?

 

Une gare sous le CNIT 

 

Comment travailler au sec à 40 mètres de profondeur ? 

 

Comment rendre les eaux puisées pour les travaux utiles à La Défense ? 

 

Comment creuser un tunnel sous les tours de la Défense ? 

 

Un défi territorial et humain

La nouvelle ligne E va renforcer le développement des territoires traversés et accroître leur attractivité. Ce projet est une formidable opportunité pour l’Île-de-France. En huit ans de travaux, il aura créé 80 000 emplois directs, indirects et induits. Grâce au maillage et à la réduction des temps de parcours, il va permettre de rendre l’emploi plus accessible sur toute l’Île-de-France.

Le financement du projet EOLE

3,8 Mds€ d’investissement au global, NExTEO inclus (hors matériel roulant)

8 partenaires : L’État, la Région Île-de-France, la Société du Grand Paris, la Ville de Paris, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine, le Conseil départemental des Yvelines, Île-de-France Mobilités et SNCF Réseau.

 

Ce qu’il faut retenir

  • La ligne la plus interconnectée et la plus rapide d’Île de France.
  • La ligne la plus innovante d’Île de France.
  • Mise en service en 2022 jusqu’à Nanterre et 2024 jusqu’à Mantes la Jolie.

Un axe phare du Grand Paris

  • 55
    km de ligne prolongée
  • 8
    km de tunnel
  • 47 km
    de lignes modernisées