Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Nouveau trafic ferroviaire au départ du port de Sète, une bonne nouvelle pour l’environnement

actualité Publié le 18/09/2019 mis à jour le 18/09/2019
Lundi 16 septembre, un nouveau trafic ferroviaire de transport de marchandises a démarré au départ du port de Sète après un été consacré aux essais. Des conteneurs de clinker (un composant du ciment), arrivant par bateau, sont acheminés par l’entreprise ferroviaire Régiorail vers l’usine Aliénor Ciments à Tonneins (Lot et Garonne). Ce nouveau service est une bonne nouvelle pour l’environnement : au rythme de 1 à 2 trains de 52 conteneurs par semaine, cela représente plusieurs milliers de camions qui n’emprunteront pas les routes chaque année.

Le développement durable au coeur des préoccupations du cimentier

L’usine Aliénor Ciments de Tonneins, première cimenterie Cem’In’Eu inaugurée en France en juillet 2018, a à cœur de contribuer au respect de l’environnement en choisissant le meilleur mode d’approvisionnement. Chaque semaine, les conteneurs de clinker, arrivant par bateau au port de Sète, sont expédiés par voie ferrée vers son unité de production située à Tonneins.

 

Le port de Sète, interface mer-rail

Second port français en eaux profondes de Méditerranée, le port de Sète dispose d’un terminal
intermodal doté de 42 km de voies ferrées. Offrant une interface entre la mer et le rail, il propose une alternative solide au mode routier, participant ainsi à la lutte contre les gaz à effet de serre.

« Les attentes de la société vis-à-vis du ferroviaire sont fortes et l’ambition première de SNCF Réseau est de contribuer au développement du trafic. Nous devons inciter au report modal de la route vers le rail pour accompagner l’augmentation de trafic fret attendue en Europe et neutraliser les effets néfastes du transport routier. Notre collaboration avec le Port de Sète permet de valoriser les atours de la connexion fer-mer performante du port, idéalement situé sur un corridor européen et sur la Transversale Sud. Ce nouveau trafic pour Cem’In’Eu est une grande satisfaction. »

Hilaire Hautem, Directeur du Pôle Clients Services SNCF Réseau Occitanie »

 

Le transport ferroviaire de marchandises en quelques chiffres

L’impact environnemental et sociétal du report de la route vers le rail

Avec 75% du transport de marchandises en Europe réalisé par la route, on estime que le secteur est à l’origine de l’émission de 275 millions de tonnes de C02 chaque année, soit 30% des émissions totales dues au transport (marchandises et voyageurs). Une augmentation du trafic de marchandises de 30% est prévue d’ici 2030, ce qui équivaut à 1 million de camions supplémentaires sur les routes européennes. Le rail est la solution la plus favorable au climat pour le transport de fret en Europe, avec une émission de CO2 neuf fois inférieure à celle du fret routier.

Le fret ferroviaire en France
6 autoroutes ferroviaires
1 400 trains de fret par jour
250 000 tonnes de marchandises transportées au quotidien
22 entreprises de fret circulent sur le réseau ferré national

Retour en haut de page