Ici nous nous adaptons à vos paramètres et c'est encore mieux de pouvoir les changer :

Terminaux de marchandises

Publié le 24/04/2015 Mis à jour le 23/04/2015
SNCF Réseau met à disposition de ses clients des plateformes d’échange dédiées aux opérations de chargement/déchargement de marchandises entre trains et camions. Ces sites sont implantés stratégiquement sur le réseau ferré national pour desservir efficacement tout le territoire.

SNCF Réseau, partenaire de vos projets logistiques ferroviaires et intermodaux

Pour accompagner le développement de vos trafics de marchandises par le rail et leur intégration dans des solutions de transport intermodal, nous vous proposons l’accès aux infrastructures de service adaptées à votre activité, et l’utilisation de leurs équipements.

Nos équipes commerciales peuvent également vous guider dans les différentes étapes de mise en place de solutions de transport intermodal.

Des infrastructures adaptées

SNCF Réseau met à votre disposition trois principaux types d’infrastructures de services :

  • Les cours de marchandises permettent le chargement et le déchargement des wagons depuis ou vers un autre mode de transport. Concrètement, ils sont composés d’une ou de plusieurs voies de service sur un site disposant d’un accès routier. La localisation de ces cours est indiquée en annexe du Document de référence du réseau (DRR). Au 1e janvier 2015, Plus de 300 cours ont été transférées à SNCF Réseau, en application de la loi n°2014-872 du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire.
    Pour les prestations rendues sur les cours de marchandises appartenant à SNCF Réseau depuis le 1er janvier 2015, la Plateforme de Service aux Entreprises Ferroviaires (PSEF), ayant rejoint SNCF Réseau (Accès Réseau / Direction Marketing et Commercial) depuis le 1er juillet 2015, demeure votre interlocuteur unique. Vous pouvez obtenir les informations utiles sur son site internet. Ce dernier sera prochainement refondu et transféré vers une autre adresse web.
     
  • Les chantiers de transport combiné remplissent la même fonction d’intermodalité mais sont spécifiquement réservés au trafic de conteneurs et caisses mobiles. Ces caissons métalliques – ou UTI pour unité de transport intermodal - respectent des dimensions normalisées au plan international pour faciliter les opérations de chargement/déchargement entre les modes maritime, fluvial, ferré et routier. Les chantiers de SNCF Réseau sont exclusivement utilisés pour le transport intermodal rail/route, et sont gérés par des exploitants dont les coordonnées sont indiquées au chapitre 1.8.4 du DRR.
     
  • Les gares de triage sont les lieux où est effectué le tri des wagons entrant dans la composition d’un train de marchandises. Dans les sites de tri à la gravité, les wagons passent par une « bosse de triage » qui les dirige sur la voie correspondant au train de lotissement auxquels ils sont destinés.

Pour de plus amples informations sur ces infrastructures de service et sur leur localisation, consultez le chapitre 3.6 du Document de référence du réseau et les annexes auxquelles il renvoie. La tarification des redevances d’usage de ces infrastructures de service est détaillée dans le chapitre 6 et en annexe 10.3 de ce document.

Par ailleurs, pour accéder aux autoroutes ferroviaires, des sociétés tierces proposent l’usage de terminaux permettant de charger camions et remorques sur des trains spéciaux, grâce à un dispositif spécifique. Leur offre de service est consultable dans les Annexes 9 du DRR.

D’autres intervenants spécialisés gèrent leurs propres installations. Leur offre de services est détaillée en Annexe 9 du DRR.

Pour vos transports de marchandises à l’international, pensez également aux corridors européens de fret ferroviaire, dont trois empruntent le réseau national français.

Objectifs en faveur du fret ferroviaire

 

La loi de programmation du Grenelle Environnement dite "Grenelle 1" a mis l’accent sur un développement du transport de marchandises plus performant et plus sobre en carbone.

L’engagement national décidé dans le cadre du Grenelle prévoit ainsi un investissement public global de plus de 7 milliards d’euros en faveur du fret ferroviaire d’ici à 2020. Le nouveau contrat de performance qui sera prochainement signé par SNCF Réseau et l’Etat devrait préciser ces objectifs.