Aller au contenu principal
Ile-de-France

Suppression du passage à niveau de Deuil-Montmagny

Suppression du passage à niveau de Deuil-Montmagny et nouvelles circulations : par où passeront piétons, vélos, bus, voitures? Comment garantir la vitalité du quartier de la gare?

Dernière mise à jour :
04/06/2019

Contact :
pn.deuilmontmagny@reseau.sncf.fr

La suppression du passage à niveau de Deuil-La Barre et Montmagny nécessite :

  • Le rétablissement des liaisons supprimées
  • la répartition de la circulation sur les deux communes de garantir
  • la vitalité du quartier de la gare

SNCF Réseau et ses partenaires ont étudié plusieurs scénarios afin de proposer un projet de rétablissement intégré au mieux dans l’environnement urbain. A la suite des études préliminaires, les aménagements prévus sont :

  • La création d’un nouveau franchissement souterrain de la voie ferrée pour les piétons, vélos et autres circulations douces au niveau du passage à niveau actuel,
  • Le réaménagement de l’espace public libéré,
  • La création d’un nouveau franchissement souterrain de la voie ferrée pour les véhicules, piétons, vélos et autres circulations douces plus au sud,
  • Le réaménagement de la voirie existante et la création de nouvelles voies pour fluidifier la circulation routière.

 

UNE SUPPRESSION NECESSAIRE

Depuis 10 ans, on recense 60 incidents et 1 accident de personnes au passage à niveau de Deuil-Montmagny. Chaque incident entraîne un minimum de 3 heures de perturbations sur le trafic de la ligne H et des TER Paris-Persan-Beaumont-Beauvais.

  • Le passage à niveau de Deuil-Montmagny est le premier passage à niveau à sécuriser en France.

DES MESURES DE SÉCURITÉ ENGAGÉES

SNCF Réseau, le département et les communes de Deuil-La Barre et Montmagny ont mis en œuvre ces dernières années des mesures de sécurisation du passage à niveau :

  • Installation d’un signal automatique lumineux avec 4 demi-barrières
  • Installation d’un radar de franchissement
  • Elargissement des trottoirs et déplacement d'un arrêt de bus
  • Doublement des feux rouges
  • Présence de policiers municipaux aux heures de pointe
  • Installation de tapis anti-intrusion

En dépit de ces mesures, le nombre d’incidents reste élevé. Le passage à niveau est fréquenté chaque jour par 7000 véhicules, 2 lignes de bus et de nombreux piétons.

La suppression du passage à niveau répond donc à un impératif de sécurité pour les piétons, vélos et automobilistes

Retour en haut de page