Aller au contenu principal
Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Halte ferroviaire de Sainte-Musse : concertation du 18/09 au 30/11/2018

Ce projet de halte ferroviaire à Sainte-Musse est proposé à la concertation publique. Il s’inscrit dans le cadre des politiques publiques de mobilité de l’État, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département du Var, la Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM) et SNCF Réseau. Le projet est issu d’une volonté commune d’amélioration des transports en commun et de l’intermodalité de l’aire toulonnaise.

Dernière mise à jour :
14/11/2018

L’agglomération toulonnaise est desservie par la ligne Marseille – Vintimille ainsi que par la ligne La Pauline-Hyères.
Forte de plus de 600 000 habitants, la métropole toulonnaise est enserrée entre la mer au sud et le relief au nord. Les axes routiers de communication est-ouest sont engorgés. La ligne Marseille-Vintimille qui traverse l’agglomération d’est en ouest est une opportunité pour développer des services de transport ferroviaire en alternative à la route.

La réalisation de la halte de Sainte-Musse fait donc partie des investissements attendus pour participer au désengorgement de l'agglomération toulonnaise. Il s'agit de proposer une offre de transport en commun, alternative à la route tout en développant l’intermodalité entre le réseau ferroviaire et les autres modes de transports. C'est également un second arrêt ferroviaire dans la commune de Toulon qui permet de desservir l’hôpital de Sainte-Musse, le plus important hôpital du Var.

Cette expression de besoin a été formalisée dans le projet de Plan des Déplacements Urbains (PDU) 2015 - 2025 de la métropole TPM (Toulon Provence Méditerranée) et inscrit au Contrat de Plan État Région (CPER) 2015 - 2020.

La halte de Sainte-Musse constituera la seconde gare de Toulon dans un quartier en pleine expansion où se situent des pôles générateurs de trafic à vocation communautaire voire départementale (complexe sportifs, hôpital). Elle se situera le long de la rue André Blondel, à l'est de l'autoroute A57. Elle présentera une interconnexion forte avec le futur BHNS sur la rue André Blondel, l'arrêt de bus/car sur l'autoroute, la piste cyclable et les cheminements piétons prévus.

SNCF Réseau est maitre d’ouvrage des études, de la concertation préalable à l’enquête d’utilité publique, et de la réalisation du périmètre ferroviaire.

Les installations de la gare sous définition fonctionnelle de SNCF Gares & Connexion:

  • abris de quais, et les équipements d’accueil et d’information des voyageurs
  • parking pour véhicule de maintenance et d’exploitation
  • équipements de confort pour les voyageurs (bancs, abris quais, poubelles) et information voyageurs multimodale
  • jonction avec la voirie

Les compensations des impacts :

  • rétablissement de la voirie y compris les tronçons impactés du site propre des lignes de bus Mistral à Haut Niveau de Service
  • rétablissement et dévoiement de réseaux… après conventionnement avec les gestionnaires

La fréquentation estimée de la future halte ferroviaire (Source étude de l'Audat Var - Avril 2017)

Dans l’option de référence de base ( SA 2017), la fréquentation globale de la gare de Sainte-Musse est estimée à 96 000 voyageurs annuels, dont :

  • 78 000 usagers reportés des gares de Toulon et de La Garde
  • 18 000 nouveaux usagers ferroviaires (report modal)

Dans une optique de renforcement de l’offre en situation de référence plausible (2023), la fréquentation globale de la gare de Sainte-Musse est estimée à 119 000 voyageurs annuels, dont :

  • 97 000 usagers reportés des gares de Toulon et de La Garde
  • 22 000 nouveaux usagers ferroviaires (report modal)

D’un point de vue socio-économique, les gains significatifs apportés par la navette toulonnaise avec Sainte-Musse sont les gains de décongestion apportés en développant les déplacements en train des salariés de la zone.

92% des déplacements concernant la zone d'étude de Sainte-Musse sont de courte distance (5 à 10 km), qui restent dans le périmètre de TPM et donc dans le domaine de pertinence des TCU Mistral :

  • 23% sont des trajets internes à la zone Sainte-Musse,
  • 41% sont des trajets en lien avec le reste de la commune de Toulon
  • 28% sont des trajets en lien avec les autres communes de l’agglomération TPM
Les modes privilégiés pour effectuer ces déplacements sont :
  • la marche à pied pour les flux internes à la zone (62% des déplacements internes)
  • la voiture (56%) et les transports en communs urbains (20%) pour les flux en lien avec le reste de Toulon
  • la voiture pour les flux avec les autres communes de TPM (81%) et avec les territoires voisins (87%)

Les transports en commun interurbains (TER et Varlib) sont très faiblement utilisés. Ils prennent une place plus importante dans les trajets en lien avec les territoires voisins de TPM (2%) mais restent à un niveau très modeste. Les faibles distances parcourues encouragent à l’utilisation de la marche à pied et des réseaux urbains de transports collectifs.

En moyenne, les trajets en TER des résidents de l'aire toulonnaise font 47,6 km, ceux en Varlib 19,8 km et ceux en réseau Mistral 5,8 km.

De par sa localisation et son accessibilité, la future halte de Ste-Musse présente donc un rayonnement local circonscrit aux générateurs et émetteurs de trafics des quartiers Est de Toulon et des communes limitrophes de La Garde et La Valette-du-Var.

Les enjeux de desserte de la halte, au même titre que ceux du quartier en lui-même, se posent ainsi d’avantage en matière de transports en communs et de modes actifs que d’automobile.

Quatre grandes orientations vont permettre d’optimiser la fréquentation et le rabattement sur la future halte de Ste-Musse et de manière plus globale de répondre aux besoins de déplacements au sein du quartier :

  • « doper » l’offre de transports en commun
  • « mailler » le quartier en cheminements piétons et cyclables
  • « désenclaver » le quartier Ste-Musse
  • « proposer » une offre de stationnement adaptée.

 

 

Retour en haut de page