Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Ile-de-France

Gare de Clamart - Grand Paris Express

La future gare de Fort d’Issy – Vanves – Clamart est la première des 68 gares du Grand Paris Express à avoir été en travaux. L’actuelle gare SNCF va être détruite pour laisser place à une nouvelle gare souterraine commune au Grand Paris Express et à la SNCF. Elle permettra l’interconnexion entre la ligne 15 Sud et ligne N du Transilien.

Dernière mise à jour :
02/09/2020

L'interconnexion à la loupe

 

Le couloir de correspondance reliera la ligne N du Transilien à la ligne 15 Sud en 3 minutes 30 chrono. Il donnera accès au quai central SNCF depuis la salle d’échanges de la gare GPE, située directement sous les voies ferrées.

De plus, SNCF Réseau s’est vu confier le réaménagement des quais de la gare SNCF et leur mise en accessibilité. Un nouvel abri voyageurs sera construit sur le quai central. 

Enfin, SNCF Réseau surveille l’impact des travaux de la Société du Grand Paris sur la plateforme ferroviaire à travers la Mission de Sécurité Ferroviaire (MSF). La construction de la gare du Grand Paris Express et le creusement du tunnel de la Ligne 15 Sud se font sous les voies SNCF. La MSF surveille, conseille et alerte sur les impacts possibles de ces travaux sur les voies, les quais et le patrimoine SNCF à proximité.

 

Les grandes étapes des travaux

 

Toutes les opérations à Clamart, à partir de la mise en place des ouvrages provisoires de sécurisation ferroviaire permettant la réalisation de la gare GPE sous les voies en exploitation (ponts ferroviaires provisoires et passerelle provisoire) sont réalisées dans un environnement urbain très dense et dans des espaces très contraints, à partager avec les autres maîtres d’ouvrage. La gare reste en exploitation pendant les travaux hors week-ends d’interruptions temporaires des circulations pour les travaux sur les voies.

 

Pour assurer la continuité de service pour les voyageurs pendant les travaux : la pose d’une passerelle provisoire, de huit ponts provisoires et d’un quai provisoire

 

Janvier 2017 - Pose des huit ponts ferroviaires provisoires et du quai provisoire a eu lieu lors d’une interruption de la circulation ferroviaire de 75 heures du 28 au 30 janvier 2017. Ces installations ont aussi permis d’assurer la continuité de service pour les voyageurs en permettant les travaux sous voie.

Ils ont permis à la SNCF de creuser un trou de 7 mètres de profondeur et de 60 mètres de largeur afin de libérer l’espace nécessaire à la Société du Grand Paris de « couler » les murs de la future gare souterraine.

 

Février 2017 – Pose de la passerelle provisoire « Alice ». Le véritable défi de ces travaux titanesques est de garder la gare en exploitation et les quais accessibles aux usagers. La passerelle provisoire mesure 100 mètres et a été mise en service le 7 février 2017. Elle enjambe le chantier et assure l’accès au quai central depuis le parvis du bâtiment voyageurs jusqu’à la fin des travaux en 2025.

 

Vue aérienne de la passerelle Alice

 

Le ripage de la dalle : une étape clé dans l’avancement du chantier

 

Août 2017 – Ripage de la dalle de la gare GPE. 100 heures top chrono pour riper la dalle de la gare Grand Paris Express : c’est le défi que la Société du Grand Paris et la SNCF ont dû relever le week-end du samedi 12 août au mercredi 16 août 2017. Un chantier hors norme qui a nécessité une interruption exceptionnelle de 100 heures des circulations. 

 

Octobre 2017 – Reconstitution des voies définitives en longs rails soudés sur le toit de la nouvelle gare du Grand Paris Express à la suite du ripage de la dalle. C’est une étape importante de la reconfiguration définitive de la plateforme ferroviaire. Ils permettent moins de bruit pour les riverains et plus de confort pour les voyageurs.

 

Janvier à mars 2018 - Blindages nécessaires aux travaux du couloir de correspondance. Pendant 11 week-ends consécutifs, des travaux de terrassements et de forages de pieux sont effectués sur le quai central, où se situera le futur couloir de correspondance entre le Transilien N et la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.

Le week-end du 6 janvier 2018 a été une nouvelle étape pour le chantier de Clamart car SNCF Réseau s’est lancée dans les travaux préalables à la construction du couloir d'interconnexion de la ligne N de Transilien avec la future gare du Grand Paris Express Fort d'Issy-Vanves-Clamart, juste en dessous du quai central

 

Mars 2018 à juillet 2019 – Terrassement du couloir de correspondance. Il a pu s’effectuer en toute sécurité, sans impacts capacitaires.

 

Août 2018 à juillet 2019 – Réalisation du couloir de correspondance. Elle débute par des opérations de coffrage et de bétonnage des parois berlinoises et se termine par la création de parois matricées opérées par un système de moulures en silicone dans lequel le béton est coulé afin d’obtenir les finitions souhaitées.
 

Avril à juillet 2019 – Travaux de finalisation du couloir de correspondance. SNCF Réseau a pu effectuer les derniers travaux de finition du béton.

Passage souterrain gare de Clamart

 

Et après ?

 

Fin 2023-2024
Réalisation de l’issue de secours.

Horizon 2024-2025
Reconstitution de la marquise et du quai central, construction de l’abri filant et finitions du quai central.
Mise en service du couloir de correspondance.

Horizon 2025
Mise en service de la nouvelle gare commune SNCF et Grand Paris Express.

Horizon 2025-2026
Dépose de la passerelle provisoire Alice.

 

Gare de Clamart projet
Retour en haut de page