Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Ile-de-France

Sécurisation du Tunnel de Meudon (Chaville & Meudon)

Dernière mise à jour :
20/06/2019

A la suite de l’accident du tunnel du Mont-Blanc survenu en 1999, 31 ouvrages souterrains ferroviaires ont été identifiés comme ouvrages sensibles et devant faire l’objet d’études complémentaires, parmi lesquels le tunnel de Meudon, sur la ligne du RER C.

Construit entre 1898 et 1901, le tunnel de Meudon est un tunnel ferroviaire à deux voies s’étendant sur 3 363 mètres entre les communes de Chaville et Meudon.

Depuis 2002, différentes mesures de sécurisation ont été mises en place telles que le balisage des évacuations, l’installation d’éclairages et l'aménagement de deux pistes piétonnes...

Malgré ces aménagements, en cas d’incident grave ou d’incendie, les voyageurs doivent toujours parcourir une très longue distance à pied pour sortir du tunnel. Le projet actuel vise donc à poursuivre la sécurisation de cette infrastructure en installant trois nouvelles issues de secours.

Les aménagements prévus

Trois nouvelles issues de secours vont être aménagées tout au long du tunnel (une par un puits d’évacuation et deux autres via une galerie d’évacuation). Ces sorties seront espacées de 800 à 1 000 mètres. Elles s’effectueront par des portes à sas permettant aux voyageurs d’accéder rapidement à des refuges, leur permettant de sortir de manière autonome.

Vue du projet en plan

La sortie de secours n°1 (Meudon)

L’issue de secours n°1 se situe à 700m de l’entrée du tunnel côté Meudon. Elle sera reliée à un puits d’évacuation par un couloir de connexion d’une longueur de 51 m.

Ce puits mesure 40 m de hauteur environ et à un diamètre utile de 8 m. Il contient un ascenseur d’une capacité de 1600 kg, soit 21 personnes. Il est compatible avec l’évacuation d’un brancard. Le puits contient également un escalier d’une largeur utile de 1,40 correspondant à 2 personnes de front. Ponctuellement, au droit des paliers, une capacité de 3 personnes est possible ce qui permettra aux personnes en difficulté de s’arrêter tout en permettant le passage d’autres usagers.

Le puits d'évacuation débouchera dans l'emprise du stade de Trivaux à Meudon. La sortie du puits se fera via une trappe métallique thermo laquée de couleur verte.

Les sorties de secours n°2 et 3 (Chaville)

Les issues de secours n°2 et 3 relient le tunnel du RER C à une galerie d’évacuation via deux rameaux de 30m de long. Cette galerie, parallèle au tunnel du RER C, mesurera 1680 m environ et aura un diamètre intérieur de 3, 5 m. Elle débouchera à proximité de la sortie du tunnel ferroviaire, coté Chaville.

Cette galerie débouchera sur une aire de rassemblement accessible aux services de secours. Un local technique abritant les équipements nécessaires au fonctionnement de la galerie va également être construit.

Les deux sites du chantier

La grande majorité des travaux se déroule en souterrain. Deux zones de travaux en surface sont nécessaires :

  • Côté Meudon : la zone du puits d’évacuation dans l’enceinte du stade de Trivaux.
  • Côté Chaville : la zone de démarrage de la galerie dans les emprises SNCF.

La zone de travaux du puits de l'observatoire de Meudon

L’accès au chantier se fait via l’avenue de Trivaux.

Une piste de chantier est réalisée pour accéder à la zone de travaux du puits dont la surface est estimée à 1300 m². La surface de la base vie est d’environ 300 m². Une zone de stationnement et deux zones de stockage sont également prévues.

La zone de travaux de la galerie d'évacuation à Chaville

La zone de chantier est installée au niveau du parking existant, situé à la tête du tunnel ferroviaire à l’angle des rues Alexis Maneyrol et Alexis Drappier, sur la commune de Chaville.

Le creusement de la galerie est réalisé par un micro tunnelier durant 9 mois environ. L’évacuation des déblais et l’acheminement des matériaux sont effectués par voie routière.

Retour en haut de page