Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Auvergne – Rhône-Alpes

Travaux d'entretien sur la ligne Thiers-Boen

En 2022, une étude est menée portant sur le potentiel de fréquentation de la ligne et les besoins de mobilité du territoire, ainsi que sur l’évaluation du coût de remise en état de la ligne. Par ailleurs, des travaux de sécurisation de plusieurs passages à niveau et d'entretien de la végétation seront réalisés.

Dernière mise à jour :
15/06/2022

Contact :
contact.aura@sncf.fr

Le trafic ferroviaire sur la ligne entre Thiers et Boën-sur-Lignon est suspendu depuis 2016 en raison de la dégradation de l'infrastructure (rails, traverses...). En effet, l'âge des rails et l'état général de la voie ferrée ne permettait plus de faire circuler les trains en sécurité, ce qui a contraint SNCF Réseau à suspendre l'exploitation de cette ligne.

 

Une étude est menée en 2022

Cette étude porte sur :

- le potentiel de fréquentation de la ligne et les besoins de mobilité du territoire,

- l'évaluation du coût de remise en état de la ligne.

Cette étude, intégralement financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est réalisée par SNCF Réseau avec l'appui d'un organisme indépendant.

Le Conseil Régional est désignée par la Loi comme l'autorité compétente pour organiser des services de mobilité d'intérêt régional (notamment les TER).

 

Objectif : sécurisation des passages à niveau

En 2022, plusieurs travaux seront conduits sur la ligne par SNCF Réseau :

- travaux de sécurisation de plusieurs passages à niveau,

- travaux d'entretien de la végétation, en particulier aux abords des passages à niveau et sur certains ouvrages d'art (tunnels et ponts).

 

Le financement du réseau ferré français

SNCF Réseau, en tant que gestionnaire du réseau ferré national, consacre chaque année en Auvergne-Rhône-Alpes plus de 700 millions d’euros à l’entretien et au développement des 3620 km de voies ferrées. L’immense majorité de ce budget est consacré à l’entretien des lignes circulées.

Les ressources financières de SNCF Réseau proviennent quasi-intégralement du paiement des péages par chaque train qui circule sur le réseau ferré. Le montant de ces péages, fixé sous couvert de l’Autorité de Régulation des Transports (le régulateur du système ferroviaire), ne permet pas de couvrir l’intégralité des dépenses engagées par SNCF Réseau pour la maintenance et le renouvellement du réseau. C’est d’ailleurs pour cette raison que la loi interdit désormais à SNCF Réseau de procéder à des investissements sur ses fonds propres en vue de la création de lignes nouvelles ou de la réouverture de lignes.

En dépit de la reprise d’une partie de la dette de SNCF Réseau par l’Etat dans le cadre de la réforme ferroviaire de 2018, l’équilibre des comptes de SNCF Réseau n’est pas encore atteint. C’est pour cette raison que des priorités sont définies (pour le réseau circulé, assez logiquement) et que des financements sont sollicités en complément auprès des collectivités (Etat, collectivités territoriales) pour contribuer au développement ou au renouvellement du réseau, et notamment le moins circulé.

Retour en haut de page