Aller au contenu principal
Newsroom

Le Train Fret de Noé : sensibiliser l’opinion publique à la nécessité de transporter plus de marchandises par voie ferrée

actualité Publié le 29/01/2019 mis à jour le 29/01/2019
Composé de wagons d’entreprises ferroviaires européennes de la coalition Rail Freight Forward, ce train est destiné à sensibiliser l’opinion publique à la nécessité de transporter davantage de marchandises par voie ferrée.
Il s'est arrêté à Paris Gare de l'Est le 2 février.

Du street art pour marquer les esprits

C’est le parti pris du Train de Noé, dont deux wagons sont graffés par des street-artistes locaux à chacun de ses arrêts. Une immense baleine, un tigre majestueux, un zèbre… ici les animaux n’embarquent pas par paires comme dans la célèbre Arche de Noé mais décorent des conteneurs pour rappeler l’urgence climatique et la nécessité d’agir pour l’environnement. Après Katowice en Pologne, Vienne et Berlin, le Train Fret de Noé s'est arrêté à Paris Gare de l'Est le 2 février. Il a ensuite rejoint Bruxelles, sa destination finale.

 

Doubler la part du fret ferroviaire d’ici 2030

Avec 275 millions de tonnes de CO2 émis chaque année, le transport de marchandises a un impact très fort sur nos sociétés, notamment parce que 75% des volumes transportés en Europe le sont par la route. Or celle-ci ne pourra pas absorber les 30% d’augmentation du trafic de marchandises prévus d’ici 2030 sans augmentation exponentielle de son impact social et environnemental, et sans investissements supplémentaires dans ses infrastructures. C’est pourquoi la coalition Rail Freight Forward, dont font partie les entreprises du pôle TFMM, s’est fixé une ambition de report modal de 30% d’ici 2030.

En savoir plus sur Rail Freight Forward

En savoir plus sur TFMM
 

 

Retour en haut de page