Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Programme REEVES : SNCF Réseau s’engage dans la protection de la biodiversité

actualité Publié le 17/08/2021 mis à jour le 17/08/2021

Maîtriser les espèces exotiques végétales envahissantes (EEVE) aux abords des voies ferrées est un défi écologique, technique et financier pour SNCF Réseau. Pour y répondre, l’entreprise a mis en place avec ses partenaires le programme de recherche REEVES. Décryptage.

Un projet de recherche ambitieux

Le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales Envahissantes (REEVES) est un projet de recherche scientifique lancé en 2019 par SNCF Réseau. Il est mené en étroite collaboration avec plusieurs scientifiques et partenaires externes, parmi lesquels l’Université de Lorraine ou encore l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie à Marseille. Leur mission ? Trouver des solutions naturelles et raisonnées pour gérer durablement les Espèces Exotiques Végétales Envahissantes (EVEE) à partir d’un phénomène naturel : la concurrence végétale.

Ainsi, le programme REEVES doit permettre de mieux comprendre les mécanismes de développement de ces plantes et d’établir une concurrence sur les ressources du milieu par la restauration d’espèces végétales « indigènes » dans les milieux envahis et ainsi tenter de réduire la croissance des plantes invasives. Jeudi 1er juillet 2021, le Forum REEVES a dévoilé les premiers résultats encourageant la poursuite des recherches.

 

Qu’est-ce qu’une Espèce Exotique Végétale Envahissante (EEVE) ?

Ailante, canne de Provence, mimosa d’hiver… Derrière ces noms séduisants se cachent des plantes venues d’autres continents qui se sont répandues en Europe. En quelques années, elles modifient le milieu qu’elles envahissent. Ces plantes présentent un risque majeur pour l’environnement, entraînant la dégradation de l’écosystème local et un appauvrissement de la biodiversité. 

Le saviez-vous ?

L'expansion des espèces exotiques envahissantes (faune et flore) est reconnue comme la troisième cause de l'érosion de la biodiversité mondiale !

 

 

REEVES in situ

SNCF Réseau ainsi que les chercheuses et chercheurs de REEVES mènent des essais sur les talus ferroviaires (in situ), à partir de sites déjà infestés par des espèces invasives en Champagne-Ardenne et Provence-Alpes-Côte-D’Azur.

REEVES in vivo
Des recherches sont menées en parallèle en laboratoire (in vivo) pour comprendre les mécanismes de concurrence végétale en jeu.

 

Un double enjeu pour SNCF Réseau

Traversant d’innombrables milieux naturels et urbains, les lignes SNCF Réseau constituent de véritables corridors écologiques. La maintenance des abords ferroviaires peut ainsi impacter directement la biodiversité et l’équilibre écologique local. Au-delà de cet enjeu environnemental, il y a aussi l’impératif de sécurité. Les Espèces Exotiques Végétales Envahissantes présentent en effet un risque aux abords des lignes : dissimulation des signaux, disjonction électrique de la caténaire, déstabilisation des ouvrages en terre… Le défi consiste donc à trouver des méthodes écologiques de maîtrise de la végétation. 

« C'est un combat doux que nous menons pour éviter l'utilisation des produits phytosanitaires et des débrousailleuses rail-route, qui peuvent laisser des cicatrices dans le paysage. SNCF Réseau est une entreprise résolument écoresponsable ! »

Laurence BERRUT, Directrice territoriale Grand-Est

 

Infographie REEVES
 

Découvrez le programme REEVES en vidéo :

 

En savoir plus sur le programme REEVES

Retour en haut de page