Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Pont-rail de l'Étier Malor à Guérande : remplacement du tablier métallique

actualité Publié le 19/02/2019 mis à jour le 19/02/2019
SNCF Réseau, propriétaire et gestionnaire du réseau ferré national, publie la déclaration d’intention du projet de remplacement du tablier métallique du pont-rail de l’Étier Malor à Guérande, en application des articles L.121-18 et R.121-25 du Code de l’Environnement.

Ce projet, représentant un montant prévisionnel d’investissement supérieur à 5M€, a fait l’objet d’un examen au cas par cas, au terme duquel l’Autorité Environnementale - CGEDD a demandé le 12 avril 2016 une évaluation environnementale au titre de l’article R.122-3 du Code de l’Environnement.

Pour en savoir plus, SNCF Réseau met à disposition les documents suivants :

Dans le cadre de l’évaluation environnementale, une enquête publique régie par le Code de l’environnement sera organisée fin 2019 – début 2020. Cette phase de consultation du public, sous l’égide d’un commissaire enquêteur, sera l’occasion pour toute personne concernée par le projet, d’exprimer son avis et de faire part de ses observations.

La présentation du projet

Le projet consiste à remplacer le tablier métallique du pont-rail de l’Etier Malor, supportant la voie ferrée de la ligne Saint-Nazaire - Le Croisic (516000) et situé entre les gares de La Baule et Le Pouliguen. L’ouvrage a été construit en 1879. Il mesure 31,30m de long et 5,00m de large.
Cette opération est programmée dans le cadre de la politique nationale SNCF Réseau de maintenance préventive des ouvrages d'art. Le pont-rail de l'Étier Malor sera remplacé par un ouvrage neuf, afin de pérenniser l’infrastructure et lui permettre de conserver un fonctionnement optimal. La réalisation est prévue en 2021.

Les travaux

Le projet prévoit :

  • le remplacement du tablier par un tablier métallique à poutres latérales basses de dimensions sensiblement équivalentes, à voie ballastée, équipé d’un accotement latéral pour assurer la continuité de la piste le long de la voie ferrée et l’accès des agents
  • le confortement des culées

Une première phase préparatoire aura lieu, avec entre autre l’aménagement de la base travaux, le montage de l’ossature métallique de l’ouvrage, le confortement des culées ainsi que le dévoiement des câbles.

Une opération "coup de poing", avec interruption des circulations ferroviaires durant  120 heures, permettra de déposer l’ancien tablier et de poser le nouveau.
Enfin, des travaux de remise en place des câbles et de finition auront lieu en fin de chantier, puis l’entreprise procèdera à la remise en état du site.

Le projet prend en compte les enjeux urbains et environnementaux, comme présentés dans les documents mis à disposition.

Retour en haut de page