Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Partout en France, des prouesses quotidiennes pour le fret

actualité Publié le 23/03/2020 mis à jour le 22/03/2020
Alors que la crise du Covid-19 se fait sentir dans tous les secteurs d’activité, SNCF Réseau a mis en place une organisation alliant continuité du réseau et sécurité pour garantir l’acheminement des marchandises essentielles.

Depuis mi-mars, l’acheminement des produits de consommation courante et des matières premières utilisées par l’industrie est devenu un sujet stratégique pour l’ensemble du pays. Conscientes de l’enjeu, les équipes de SNCF Réseau se sont organisées sur l’ensemble du territoire pour réaliser un maximum de circulations fret, tout en veillant aux exigences de sécurité de ses personnels et des clients. Plus de 95% des circulations demandées ont pu circuler jusqu’ici. Pour parvenir à ce résultat, un dispositif spécifique a été mis en place pour définir les priorités de circulation. 7j/7, les équipes du gestionnaire d’infrastructure anticipent avec les clients les plans de transport et organisent les circulations quotidiennes en utilisant au mieux les ressources disponibles. 
« Jusqu’à présent, pratiquement l’ensemble des circulations demandées par les différentes entreprises ferroviaires ont pu être réalisées. L’infrastructure voit ainsi passer plus de 600 trains de fret quotidiens, contre 1 000 environ en temps normal, et cette performance collective est saluée par tous nos partenaires et nos clients », souligne Arnaud Sohier, Directeur commercial de SNCF Réseau. 

ECR montage

 

Une vraie réussite partagée avec les clients, comme en témoigne Alexandre Gallo, Directeur de la Production de ECR (Euro Cargo Rail est la première entreprise privée de fret ferroviaire en France. Filiale française du leader européen DB Cargo, qui exploite plus de 90 000 wagons, ECR est tourné vers le trafic national et européen).

« Nous avons quotidiennement environ 70 trains (d’une longueur maximale de 850 mètres) en circulation sur le réseau. Mais avec la crise du COVID-19, nous enregistrons une diminution de 30% des trafics. Pour ne pas engorger l’infrastructure, nous avons anticipé avec les équipes de SNCF Réseau la localisation des voies de service et de garage qui seraient disponibles pour les wagons (l’équivalent de 12km de linéaire) qui seraient immobilisés durant le confinement. En parallèle, nous avons pris contact avec les équipes de la PSEF (plateforme de services aux entreprises ferroviaires) qui nous ont proposé trois sites en France pour garer nos wagons. La question du parking de wagons est au cœur de nombreux enjeux ferroviaires et le sujet est d’importance pour nous et notre business, mais aussi pour les autres utilisateurs du réseau. Pour faire simple, lorsqu’un wagon arrive dans une zone de parking et qu’il est le premier à y être entreposé, il sera le dernier à sortir ! Il ne faut donc pas se tromper pour garder la fluidité des circulations notamment lorsque la reprise sera effective. C’est ce que nous appelons dans le jargon professionnel international « last in / first out ». Il a suffi d’une semaine pour que le réseau se mette au diapason de l’ensemble des plans de transport. C’est un travail collectif que nous avons mené de concert avec les équipes de SNCF Réseau et la réactivité dont ces dernières ont fait preuve est signe de réel professionnalisme. Avec notre expérience du réseau, nous nous basons sur ces nouvelles relations pour réussir demain une reprise de toutes les circulations, attendue par tous les acteurs, la population française mais aussi nos partenaires internationaux. »

 

Retour en haut de page