Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Vallée de la Roya : une possible reprise des circulations d'ici fin avril

actualité Publié le 17/02/2021 mis à jour le 17/02/2021

Malgré les quelques mouvements très faibles toujours observés sur le mur à arcatures (probablement dus aux forages en cours), les travaux de confortement entrepris jusqu’à présent nous permettent de penser que la probabilité de sauver l’ouvrage est de 95%. Cette bonne nouvelle renforce l’espoir d’une reprise des circulations d’ici la fin du mois d’avril. Cette hypothèse ne pourra cependant être confirmée qu’à la stabilisation de l’ouvrage et de l’arrêt des mouvements.

Les travaux sur le mur à arcatures

  • Les travaux de confortement se poursuivent :

294* forages réalisés dans le talus sous l’ouvrage
294* clous implantés, soit 4 131* m de clous
240 920* l de béton injectés dans les forages pour sceller les clous
150 m² de béton projeté sur la paroi
5 980* h de travaux acrobatiques

  • Les travaux d’enrochements provisoires entrepris pour réaliser une butée en pied du versant du mur à arcatures sont terminés Ils seront pérennisés par la suite en fonction des résultats des études hydrauliques globales effectuées dans la vallée.

Chiffres au 12/02/2021

Zoom sur les travaux de confortement réalisés sur le mur à arcatures : 

 

Les autres travaux ferroviaires

  • Les études se poursuivent sur les autres sites. Des travaux sont à réaliser sur le pont-rail de Tende, situé entre les gares de Saint-Dalmas-de-Tende et Fontan (entre les tunnels de Porcarezzo et Gorges de Paganin) et sur le viaduc d’Ambo situé sur la commune de Fontan. Suite aux visites d’expertises, une érosion des remblais soutenant les ouvrages a été constatée, mettant à nu les fondations des piliers. Les travaux sur ces deux ouvrages consistent à protéger les fondations avec un enrobage en béton projeté. Ils seront entrepris courant mars. Par la suite, un confortement du talus et des berges sera à réaliser.
  • Sur la ligne, les travaux de confortement de voie, de protection de berge, de nettoyage et curage de drain démarreront le 22 février.
  • L’ensemble de ces travaux ne conditionnent pas la reprise des circulations commerciales.

Financement des travaux

La reconstruction des infrastructures ferroviaires est rendue possible grâce à l’important soutien de l’Etat, de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Département des Alpes-Maritimes qui financent, avec SNCF Réseau et les assurances, les travaux aujourd’hui estimés à 30 millions d’euros.

 

 

Retour en haut de page