Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Une nouvelle application pour optimiser la surveillance et la maintenance du réseau

actualité Publié le 10/11/2020 mis à jour le 10/11/2020

SNCF Réseau a initié, le 1er juillet dernier, le déploiement d’une nouvelle application qui géolocalise précisément les incidents survenant sur les infrastructures ferroviaires. Développée en collaboration avec Capgemini, l’application « Supervision Nouvelle Génération » alerte les opérateurs en temps réel et leur permet d'intervenir rapidement pour améliorer la régularité des circulations.

Une maintenance ciblée et en temps réel

Le réseau est supervisé en permanence afin de détecter d'éventuelles défaillances techniques au niveau des voies, de la signalisation, des caténaires, des passages à niveaux ou encore des aiguillages. À ce jour, différents systèmes sont mis en œuvre pour détecter les anomalies, avertir les agents de maintenance et permettre la remise en état des installations dans les meilleurs délais.

Parmi ces systèmes de surveillance, une application innovante est actuellement testée en région Auvergne Rhône-Alpes. Co-construite avec Capgemini, leader mondial de la transformation numérique et des services technologiques, cette solution interactive facilite considérablement l'information et la communication des opérateurs de maintenance.

Baptisée "Supervision Nouvelle Génération", l'application géolocalise avec précision les incidents du réseau et envoie immédiatement des alertes aux équipes concernées, qui peuvent ainsi se mobiliser au plus vite. À cette réactivité des opérateurs s'ajoute une plus grande efficacité de leurs interventions grâce à l'assistance et la coordination du centre de supervision avec lequel ils échangent en direct. En facilitant ainsi la résolution des incidents, l'application participe à améliorer la régularité des circulations.

 

Centre de supervision

Le centre de supervision de la Part Dieu à Lyon. 

 

Des incidents mieux gérés, des voyageurs mieux informés

Ce nouveau dispositif permet non seulement une meilleure communication entre les équipes mais aussi auprès des voyageurs. En cas d'aléas, l'application communique en temps réel les données relatives à l'opération de maintenance en cours : délais d'acheminement, heures d'arrivée sur place, délais d'intervention, etc. Ces données sont instantanément mises à disposition des opérateurs ferroviaires qui peuvent ainsi informer au mieux les voyageurs.

"Nous allons passer d'une maintenance très systématique à une maintenance au plus près des besoins, plus précise et en temps réel : la maintenance du réseau au bon moment et au bon endroit. C'est un pas de plus vers le réseau haute performance !", déclare Olivier Bancel, Directeur général adjoint Production, SNCF Réseau.

 

Une application multifonction

  • Localisation des incidents sur une carte dynamique où figurent les données de l’infrastructure
  • Identification des intervenants devant effectuer la maintenance en fonction du parcours, de l’heure et de la spécialité concernée (électricité, mécanique, etc.)
  • Guide précis des mainteneurs sur le lieu d’intervention
  • Communication directe avec le centre de supervision pour échanger les constats et estimer le temps de résolution des incidents
  • Dématérialisation des comptes-rendus d’intervention

 

Un outil clé pour une supervision nationale centralisée

Cette solution entièrement digitale sera déployée d'ici 2022 dans les quatre centres de supervision, situés à Paris, Lyon, Pagny-sur-Moselle et Bordeaux, qui couvrent l'ensemble du territoire. L'application étant capable de gérer les alertes issues de sources diverses, il sera alors possible de visualiser les besoins de maintenance corrective et conditionnelle à l'échelle nationale.

À terme, les centres de supervision rassembleront les données provenant de la surveillance humaine, de la télésurveillance ainsi que des trains de surveillance. L'objectif ? Établir un système d'informations complet sur l'état des infrastructures et d'aide à la décision afin d'optimiser la maintenance du réseau ferré.

 

Retour en haut de page