Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Ligne Nouvelle Paris-Normandie: la section Paris-Mantes confirmée

actualité Publié le 15/02/2019 mis à jour le 15/02/2019
À l’occasion du colloque « Vallée de la Seine » organisé par l’État le 7 février dernier, le Premier ministre a confirmé la section Paris-Mantes du projet LNPN (Ligne nouvelle Paris-Normandie) et le traitement du nœud de Rouen. Une bonne nouvelle pour l’amélioration du transport de personnes et de marchandises dans le nord-ouest de l’Île-de-France et dans la vallée de la Seine.

Le projet de Ligne nouvelle Paris-Normandie est une chance pour les territoires

En connectant la Normandie à l’Île-de-France de façon plus efficace et plus soutenable, le projet de Ligne nouvelle Paris-Normandie va permettre de diminuer les temps de parcours, de rapprocher des grandes aires urbaines, d'attribuer de nouveaux sillons pour le fret, de décongestionner le nœud ferroviaire rouennais et de dissiper le bouchon ferroviaire de l’ouest francilien notamment.

 

Le Premier ministre a confirmé la section Paris-Mantes de la LNPN et le traitement du nœud de Rouen

À l’occasion, de la journée "Vallée de la Seine : regards croisés Île-de-France-Normandie", organisée par l’État et les Régions Île-de-France et Normandie, un panorama des actions concrètes engagées et des perspectives pour les territoires de l’axe Seine a été dressé.

« La ligne nouvelle Paris-Normandie va augmenter la capacité globale de l’axe et améliorer la régularité des circulations en distinguant les trains lents, qui assurent la desserte locale, et les trains nationaux plus rapides. Dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités, qui sera examinée dès mars au Parlement, nous avons opté pour une réalisation par phases afin de traiter en priorité les sections saturées. L’engagement des travaux entre Paris-La Défense et Mantes aura lieu à la fin de la période 2023-2027, et le traitement du nœud de Rouen sera lancé dans la période quinquennale suivante ».

a confirmé le Premier ministre

 

Le lancement des travaux de la section Paris-Mantes est prévu avant 2027

Il complètera les améliorations apportées par le prolongement d’EOLE à Mantes dès 2024, en permettant la dissipation totale du bouchon ferroviaire de l’ouest francilien. En outre, de nouveaux sillons pour le fret seront aussi permis, indispensables pour le développement des ports de la Vallée de la Seine (Le Havre, Rouen et Paris) en complémentarité de la modernisation de l’axe Serqueux-Gisors.

« Les propos du Premier ministre confirmant les premières phases de la LNPN sont une excellente nouvelle. Alors que le débat parlementaire est en cours sur la Loi d’Orientation des Mobilités, le gouvernement concrétise par l’annonce d’un calendrier et d’un financement, son ambition d’améliorer durablement la liaison ferroviaire entre la Normandie et l’Île-de-France ».

Pascal Mabire, directeur du projet LNPN

Retour en haut de page