Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

Inauguration de la ligne de desserte fine Libourne-Bergerac

actualité Publié le 28/10/2019 mis à jour le 28/10/2019
Rouverte à la circulation le 30 septembre après neuf mois de travaux, la ligne Libourne-Bergerac a été inaugurée le 25 octobre par Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État aux transports, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau.
La réussite d’un projet collectif

Au terme d’un voyage inaugural parti de Bergerac, tous les financeurs des travaux se sont retrouvés à Libourne en fin de matinée pour célébrer la réussite d’un projet commun. D’un montant total de de 83,8 millions d’euros, cette opération a en effet été possible par l’engagement, aux côtés de SNCF Réseau, de l’État, de la Région Nouvelle Aquitaine, de 14 intercommunalités et des Conseils Départementaux de Gironde et de Dordogne, dont les représentants étaient présents à Bergerac.

Performances rétablies et confort amélioré

Les circulations ont été interrompues entre janvier et septembre 2019 pour permettre l’utilisation d’un train-usine (aussi appelé « suite rapide »). Ce choix technique a permis de régénérer les 62 km de voie de manière plus efficace, aussi bien en termes de coûts que de délais. C’est d’ailleurs la première fois qu'un train-usine était déployé sur une ligne de desserte fine du territoire. Cette technique permet de remettre à neuf de 800 à 1 000 mètres de voie (rails, traverses et ballast) par jour contre 200 avec des moyens classiques. Depuis le 30 septembre, 27 TER empruntent quotidiennement cette ligne à une vitesse commerciale qui atteint 100 km/h, et qui atteindra même 120 km/h d’ici la fin de l’année !

Approche partenariale avec les régions

Après Chartres-Courtalain (Centre-Val de Loire) en juin et Rennes-Retiers (Bretagne) début septembre - pour ne citer que les exemples récents – l’inauguration de Libourne-Bergerac est une nouvelle démonstration de l’approche partenariale que SNCF Réseau entend mettre en œuvre, notamment vis-à-vis des régions, pour mener à bien les projets de modernisation des lignes de desserte fine du territoire.

Chiffres clés du projet Libourne-Bergerac :

  • 400 personnes (SNCF Réseau et entreprises partenaires) mobilisées quotidiennement au plus fort du chantier
  • 120 000 tonnes de ballast et 105 000 traverses remplacées
  • 10 aiguillages renouvelés
  • 72 passages à niveau modernisés
  • 3 ponts métalliques réparés
Retour en haut de page