Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Signature de la convention de partenariat visant à promouvoir et développer l’intermodalité fer/fleuve entre SNCF Réseau Grand Est et Voies navigables de France Nord-Est

actualité Publié le 31/03/2022 mis à jour le 09/05/2022

Laurence Berrut, Directrice Territoriale de SNCF Réseau Grand Est et Sophie-Charlotte
Valentin, Directrice Territoriale de Voies navigables de France Nord Est (VNF), signent une
convention de partenariat en faveur du développement de la complémentarité entre les
réseaux ferrés et fluviaux dans l’objectif d’accroître le report modal au service des enjeux
climatiques et de la croissance bas carbone. Ce partenariat s’inscrit dans la déclinaison
territoriale de l’alliance fer/fleuve signée le 25 janvier 2021 au niveau national entre SNCF
Réseau et VNF.

Développer l’intermodalité rail/fleuve au service de la croissance bas carbone

La démarche partenariale engagée au niveau national se décline à l’échelle des territoires. SNCF Réseau et VNF s’appuient sur des infrastructures disposant de capacités de croissance des trafics, alliant la possibilité de relier de grandes distances pour le fer et d’aller au cœur des agglomérations pour le fluvial. Ce maillage ferroviaire/fluvial sur le territoire offre des possibilités d’interactions avec de nombreuses plateformes portuaires, assurant à la fois la desserte de proximité et l’ancrage international. C’est en ce sens que la Direction territoriale Nord-Est de VNF et la Direction territoriale de SNCF Réseau Grand Est, tous deux gestionnaires de réseaux, se sont rapprochées pour identifier les moyens de promouvoir en commun le fret ferroviaire et le fret fluvial et de développer leurs trafics et parts de marchés respectifs sur le réseau fluvial. En France, la circulation des poids lourds génère à elle seule 20% des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports. Un convoi fluvial consomme 3 à 4 fois moins d’énergie que le transport routier et peut embarquer l’équivalent du chargement de 200 camions. Un train de fret représente, quant à lui, 40 camions en moins sur les routes et rejette 10 fois moins de CO2 . Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique, la combinaison de ces deux modes vertueux contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, particulièrement dans les zones urbaines. Solidaires, SNCF Réseau et VNF s’engagent, en outre, à mettre en place un principe d’« intermodalité absolue » notamment dans la gestion des situations perturbées ou de crise.

Retour en haut de page