Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires

Newsroom

Travaux sur la ligne des Horlogers : le chantier avance !

actualité Publié le 20/04/2021 mis à jour le 20/04/2021

Depuis le 1er mars et jusqu’au 31 octobre 2021, SNCF Réseau réalisé d’importants travaux de modernisation sur la ligne des Horlogers, ligne de montagne centenaire, qui relie Besançon (25) à la Chaux-de-Fonds en Suisse pour un budget prévisionnel de 55,5 M€.
Le 31 mars 2021, une visite des travaux de la ligne des Horlogers à L'Hôpital-du-Grosbois a eu lieu en présence d’Éric Pierrat, Secrétaire général pour les affaires régionales, Michel Neugnot, Premier Vice-Président de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Jérôme Grand, Directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.
Ces travaux consistent à conforter des ouvrages, renouveler la voie sur 35 km pour 49 M€ (Etat 19,4 M€, Région BFC 19,4 M€, INTERREG 6 M€ et SNCF Réseau 4,2 M€), mais également à rendre accessibles à tous les gares de Morteau et Valdahon pour 1,5 M€ (Etat 0,75 M€, Région BFC 0,75 M€) et à moderniser la signalisation pour permettre aux TER de la Région Bourgogne-Franche-Comté de continuer à circuler en Suisse pour 5 M€ (Etat 2,5 M€, Région BFC 2,5 M€).
Ce grand chantier de modernisation nécessitera une interruption totale des circulations durant ces 8 mois de travaux. La ligne des Horlogers, qui s’étend sur 75 kilomètres entre Besançon et la frontière suisse, permet la circulation de 31 TER par jour, dont 15 circulations entre la France et la Suisse.

des travaux bien engagés

Depuis le 1er mars 2021, les travaux engagés sur la ligne de Horlogers ont bien progressé : 2 kilomètres de voie ont déjà pu être modernisés sur le programme des 35 kilomètres prévus. Concernant les ouvrages d’art, certains sont déjà en cours de confortement.

Les travaux ; qui sont partis de Besançon et se dirigent progressivement vers la Suisse ; ont été répartis en 14 zones et comprennent :

  • La mise en accessibilité des gares de Morteau et Valdahon,
  • Le confortement par béton projeté de 3 tunnels,
  • La sécurisation par pose de grillages de 11 tranchées rocheuses,
  • Le confortement de 2 murs de soutènement,
  • Le confortement et la réfection de l’étanchéité de 6 ponts-rails,
  • Le remplacement de 2 aqueducs,
  • Le renouvellement de 35 kilomètres de voies.

 

amÉliorer la performance et la rÉgularitÉ sur la Ligne

Le projet de modernisation de la ligne des Horlogers doit permettre d’améliorer la performance et l’attractivité de la ligne entre Besançon et La Chaux-de-Fonds. Les trains circulent actuellement à une vitesse comprise entre 50 et 90 km/h selon les sections. Les travaux permettront un retour à la vitesse d’origine, entre 70 et 90 km/h, et l’amélioration de la régularité des circulations. Au-delà de la pérennisation de cette ligne historique, le report modal du public (travailleurs frontaliers, population locale, voyageurs, touristes…) vers le train sera également favorisé et le trafic automobile à la frontière diminué.

Des travaux préparatoires ont commencé depuis le 28 septembre 2020 pour permettre d’approvisionner tous les matériaux (rails, traverses, ballast) nécessaires au renouvellement de la voie cette année, débroussailler le long de la voie et aménager les différentes bases travaux situées à Valdahon, l’Hôpital-du-Grosbois, Etalans, Morteau, Villers-le-Lac qui serviront tout au long du chantier.

En 2021, les travaux de modernisation consisteront à :

  • Renouveler les composants de la voie sur 35 kilomètres : 70 km de rails, 60 000 traverses et 85 000 tonnes de ballast
  • Conforter et rénover des ouvrages (tunnels, ponts, ouvrages en terre, tranchées…)
  • Rendre les gares de Morteau et Valdahon accessibles à tous
  • Moderniser la signalisation pour permettre aux TER de la Région Bourgogne-Franche-Comté de continuer à circuler sur le réseau suisse.

 

UNE PRISE EN COMPTE EN AMONT DES ENJEUX environnementaUX

Depuis les prémices du projet, les enjeux environnementaux ont été intégrés à la réflexion du chantier, ce qui a permis de limiter les impacts des travaux sur les milieux naturels. Plusieurs diagnostics et études ont été réalisés en amont du chantier :

  • Réalisation d’un pré-diagnostic environnemental en 2018,
  • Réalisation d’un diagnostic environnemental en 2019,
  • Mise en place de la démarche ER-C (évitement, réduction, compensation) en 2019/2020. Cette démarche environnementale réglementaire a pour objectif d’éviter au maximum les impacts environnementaux, de mettre en œuvre des mesures pour réduire ces impacts et les compenser le cas échéant.

L’anticipation des problématiques environnementales en amont a permis de limiter les impacts sur les zones sensibles en adaptant les périodes et les techniques de coupe de la végétation et en identifiant les enjeux pour choisir les zones d'installations du chantier dans des secteurs à faible impact. Les zones humides, les arbres à enjeux et les haies ont ainsi pu être préservés.

Afin de respecter l’engagement environnemental pris sur le chantier :

  • Un suivi sera assuré par un écologue,
  • Les zones sensibles seront préservées,
  • Les modalités et les zones d’intervention sur le chantier seront adaptées.

 

UN CHANTIER synonyme de RETOMBÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES LOCALES 

Dans le cadre de sa politique responsable, SNCF Réseau contribue au développement économique local, à l’égalité des chances et à la lutte contre l’exclusion. 7 000 heures d’insertion sont prévues dans le cadre de ces travaux.

Ce chantier qui mobilise en moyenne 250 agents par jour, fait appel à 22 entreprises dont des entreprises locales telles que Heitmann TP et FTTA implantées respectivement dans le Doubs et le Jura générant indirectement des retombées économiques liées à l’hébergement et à la restauration des personnels de chantier. Ce qui représente l’équivalent sur une année de 278 emplois directs, et 233 emplois indirects*.  

* Source : calcul CGDD sur la base des données économiques INSEE Esane 2016 portant les secteurs d’activités

« Travaux publics ». Plus précisément, la valeur proposée correspond à une moyenne pondérée des sous-secteurs suivants : Construction de routes et de voies ferrées, Construction de ponts et tunnels, Construction de réseaux électriques et de télécommunications, Construction d'ouvrages maritimes et fluviaux, Travaux de terrassement, Location avec opérateur de matériel de construction.

CHIFFRES CLÉs des travaux 2021

chiffres clés

 

À propos du plan de relance ferroviaire

  Le plan de soutien du secteur ferroviaire décidé par l’État de 4,7 milliards d’euros principalement au bénéfice du réseau ferroviaire a été présenté par le Gouvernement le 3 septembre 2020. Le réseau ferré bénéficie de 4,1 milliards d'euros. Ce montant sera mis à profit pour assurer la régénération et la modernisation du réseau ferroviaire afin d’augmenter la part modale du train. De plus, ce plan permettra à SNCF Réseau d’investir, aux côtés des Régions, dans les lignes de desserte fine du territoire pour augmenter l’offre dans les secteurs moins denses et mieux les relier aux zones urbaines. Il permettra aussi d'optimiser le réseau ferroviaire en répondant encore davantage aux besoins de la société, aussi bien en matière de préservation de l’environnement (recours aux techniques alternatives au glyphosate) qu’en termes de qualité d’accueil dans les gares (notamment pour l’accès des personnes à mobilité réduite), en collaboration avec notre filiale Gares & Connexions, tout en satisfaisant une exigence absolue de sécurité. La modernisation et la régénération du réseau ferroviaire viseront enfin à développer le transport de marchandises afin de desservir au plus près les entreprises, les plateformes logistiques et les ports dans les meilleures conditions.

 

À propos de SNCF Réseau

Pour répondre aux besoins croissants de mobilité et accompagner l’ouverture du marché voyageur, SNCF Réseau développe l’offre ferroviaire sur les 30 000 kilomètres de ligne dont il assure l’entretien, la modernisation et la sécurité. Partenaire des pouvoirs publics et des territoires, garant d’un accès neutre et équitable à l’infrastructure, SNCF Réseau se met au service des entreprises de transport et des autorités organisatrices qui constituent ses principaux clients. SNCF Réseau compte 54 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires 2019 de 6,5 milliards d’euros.

http://www.sncf-reseau.com

 

CONTACTS PRESSE :

SNCF Réseau

Valérie LEPINAY - 06 88 13 59 52 - valerie.lepinay@reseau.sncf.fr

Préfecture de Région Bourgogne-Franche-Comté

Cécile HERMIER – 03 80 44 64 05 – cecile.hermier@cote-dor.gouv.fr

Région Bourgogne-Franche-Comté

Marie SOUVERBIE – 03 80 44 34 66 – marie.souverbie@bourgognefranchecomte.fr

Retour en haut de page