Aller au contenu principal

Votre croissance passe aussi par nos lignes ferroviaires :

Newsroom

2500 personnes sensibilisées à la sécurité au passage à niveau N°215 de Vesoul

actualité Publié le 07/06/2019 mis à jour le 07/06/2019
La 12e édition de la journée nationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau s’est tenue ce jeudi 6 juin à Vesoul, en présence de Ziad KHOURY, Préfet de la Haute-Saône et Jérôme GRAND, Directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.

UNE JOURNÉE NATIONALE POUR RAPPELER LES RÈGLES DE BONNE CONDUITE AUX PASSAGES À NIVEAU (PN)

 

Le but de cette journée est la sensibilisation du public et des différents acteurs des transports aux questions de sécurité liées aux passages à niveau.

Un passage à niveau est un croisement entre la route et le fer. Il n’est pas dangereux si l’on respecte la signalisation et les règles du code de la route. Mais ne pas respecter ces règles de sécurité, c’est mettre sa vie en danger.

 

A l’approche d’un passage à niveau, les consignes de sécurité sont les suivantes :

 

  • Ralentissez.
  • Arrêtez-vous avant le feu dès qu’il clignote au rouge, sous peine d’être en infraction.
  • Ne vous arrêtez jamais sur la voie ferrée.
  • Avant de vous engager sur le passage à niveau, assurez-vous de pouvoir vous dégager rapidement du passage à niveau, en particulier si la route est encombrée.

 

UN OBJECTIF : FAIRE ÉVOLUER LES COMPORTEMENTS POUR RÉDUIRE LES ACCIDENTS !

 

En effet, en France, 98% des accidents qui surviennent lors du franchissement d’un passage à niveau sont dus au non-respect du code de la route, à une vitesse d’approche excessive ou à des comportements à risque, tels que le franchissement alors que le feu rouge clignote ou à des passages en chicane alors que les barrières sont déjà baissées.

 

Sur les 2% restants, les accidents sont principalement des bris de barrières dus à des actes de malveillance ou à la perte de chargements (remorques, poids lourds).

Selon une étude TNS Sofres menée en 2015, 20% des automobilistes français déclarent avoir déjà franchi un passage à niveau en ne respectant pas la signalisation.

Une attitude dangereuse pour soi et pour autrui : un train lancé à 100 km/h met 1 km pour s’arrêter, alors qu’il faut 100 mètres à une voiture. Et une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux. En 10 ans, ce sont 50% de tués en moins à l’échelle nationale, mais il faut continuer à se mobiliser.

 

En 2018, au niveau national, plus d’une centaine de collisions ont été dénombrées et 16 personnes ont malheureusement trouvé la mort.

 

LE PASSAGE À NIVEAU N°215 DE VESOUL

Le passage à niveau n°215 est situé sur la ligne ferroviaire reliant Paris-Est à Mulhouse-Ville, sur laquelle circulent quotidiennement environ 38 trains TER ou trains de marchandises à une vitesse maximale de 140 km/h. Il est emprunté chaque jour par plus de 7600 véhicules, dont 3% de poids lourds. Le passage est équipé d’une signalisation automatique sonore et lumineuse, 2 téléphones et de 4 demi-barrières :

    • deux demi-barrières, dites d'entrée, barrant la moitié droite de la chaussée,
    • deux demi-barrières, dites de sortie, barrant la moitié gauche de la chaussée et qui se ferment une fois que les barrières d'entrée sont en position basse. Le temps de fermeture est donc rallongé de quelques secondes.

Ce passage à niveau présente des difficultés de franchissement pour les véhicules de faible garde au sol, d’où la présence de panneaux signalant la présence de cassis dos d’âne et   d’un panneau stipulant « véhicules surbaissés attention ». Le platelage du PN a été changé récemment mais il se détériore rapidement en raison de la circulation importante de poids lourds. En 2019, des stickers "barrières cassables" seront posés sur les demi-barrières de sorties de tous les passages à niveau équipés de 4 demi-barrières.

Concernant l’accidentologie, le dernier accident date de 2004, un véhicule avait alors heurté les installations du passage à niveau. Sur les 40 dernières années, on dénombre 7 accidents sur ce passage à niveau n°215 de Vesoul, dont un conducteur légèrement blessé suite une collision entre le poids lourds qu’il conduisait et un train, le 12 mars 1984. 

 

LES PASSAGES À NIVEAU EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Actuellement, en Bourgogne-Franche-Comté, on compte 938 passages à niveau, dont 634 en Bourgogne et 316 en Franche-Comté. On trouve 77 passages à niveau dans le département de la Haute-Saône.

Parmi ces 938 passages à niveau, 4 d’entre eux font l’objet d’un classement au registre du Programme de Sécurisation National (PSN) :

  • Le PN19 Auxerre « Jonches » (89), qui fait l’objet d’un projet de suppression en 2020 par la création d’un ouvrage dénivelé sous maitrise d’ouvrage de l’État,
  • le PN87 Tracy-sur-Loire (58),
  • le PN15 Brétigny (21),
  • le PN51 Coulanges-sur-Yonne (89).

Suite aux aménagements de sécurisation réalisés, le PN15 de Brétigny et le PN51 de Coulanges-sur-Yonne feront l’objet d’un diagnostic approfondi en 2019 pour envisager leur sortie du PSN.

 

ACCIDENTOLOGIE EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ :

 

De mai 2018 à mai 2019, en Bourgogne-Franche-Comté, on a dénombré 18 collisions entre un véhicule et les installations de passage à niveaux (bris de barrières ou heurts des installations). Fort heureusement, ces incidents n’ont occasionné aucun blessé grave ou décès sur cette période.

Depuis le début de l’année 2019, en Haute-Saône, aucun accident n’a eu lieu.

 

LES SUPPRESSIONS DE PASSAGES À NIVEAU EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ EN 2019 :

2  PN publics seront supprimés d’ici fin 2019 :

  • Le PN 74 de Neuvy-Sur-Loire (58)
  • Le PN 75 de Citers (70).

Les travaux de suppression du passage à niveau piétons n°75 situé sur la commune de Citers (70) ont eu lieu entre le 1er et le 5 avril 2019. En date du 3 juillet 2015, le conseil municipal donnait son accord pour supprimer ce passage à niveau. Une enquête publique a ensuite été menée du 1er au 16 février 2016. Enfin, le commissaire enquêteur en charge du dossier a émis un avis favorable quant à cette suppression le 20 février 2016.

 

LA SÉCURISATION DES PASSAGES À NIVEAU 

 

Afin d’améliorer la visibilité et la sécurité, des feux à diodes ont été installés en priorité sur les passages à niveau inscrits au Plan de Sécurisation National et tout nouveau passage à niveau automatique en est systématiquement équipé. De plus, le plan « Bussereau », un plan d’envergure nationale d’amélioration de la sécurité, prévoit l’automatisation de 250 passages à niveau équipés de croix de Saint-André.

 

En Bourgogne-Franche-Comté, ces travaux d’automatisation représentent un investissement de 4 M€ jusqu’en 2020 sur 19 passages à niveau :

  • Ligne du Coteau à Montchanin : PN 83 de Génelard, PN 96 de Blanzy, PN 98 Les Bizots, PN 99 et 100 de Torcy (71)
  • Ligne de Moulins à Mâcon : PN 42 de Vitry en Charolais (71)
  • Ligne de Besançon à Le Locle : PN 24 d’Epenoy (25)
  • Ligne de Frasne à Verrières de Joux : PN 33 de Verrières de Joux (25)
  • Ligne de Nevers à Chagny : PN 59 de St Didier-sur-Arroux, PN 60 et 64 d’Étang-sur-Arroux, PN 69 de Mesvres et PN 76 de Marmagne (71)
  • Ligne de Blainville à Lure : PN 69 et 70 de La Chapelle-les-Luxeuil, PN 73 de Citers, PN 77 et 78 de Quers et PN 81 d’Adelans (70)

Les travaux consisteront notamment à :

  • Mettre en place de la signalisation de position (feu, sonnerie, mécanisme, barrières)
  • Mettre en place de la signalisation avancée (panneau lumineux et balises)
  • Créer des points d’alimentation
  • Installer des plaques d’avis au public
  • Installer un dispositif de protection contre la végétation

En 2019, 8 des PN de cette liste seront automatisés et les 11 autres le seront en 2020.

 

Retour en haut de page